California Dreamin'

Vivre son rêve Californien
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un peu de tranquillité dans ce monde de brute (xD^^libre)

Aller en bas 
AuteurMessage
Ellie Parker
Sex, drOgs and Rock&Roll !!!**
avatar

Nombre de messages : 270
Age : 31
[Etât d'Âme] : Confusions are bad dreams...**
[Love Baby ?] : And U ?Do you love me ?**
[ More ?] : Funky !!!Let's go the Fiesta !!^^Yeaah !!**
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Un peu de tranquillité dans ce monde de brute (xD^^libre)   Jeu 25 Jan - 15:31

Ellie avait eu une journée on ne peut plus fastidieuse et elle avait été débordée. Déjà, elle n'avait pas assez dormi, comme d'habitude, et elle avait eu tellement de choses à faire, pour pouvoir rester un minimum au dessus de la moyenne, qu'elle avait du dire adieu à une bonne demi heure de sommeil dont, pourtant, elle aurait bien eu besoin. Elle avait rapidement fait le peu de devoirs qui lui était demandé, la majorité ayant déjà été faite, et l'atre majorité, ne m'héritant même pas qu'elle le fasse, elle s'était estimée à jour et avait préféré prendre une bonne douche, froide, pour se réveiller. Elle avait revêtue un jean le Temps des Cerises qu'elle affectionnait tout particulier et un haut Chanel, qui lui fit affreusement pensé à cette mégère de chef des pompoms, c'est donc pour cette raison qu'elle opta pour un haut Gucci, laisant ses épaules dénudées et mettant ses formes en valeur.

Une fois, maquillée, chaussée et coiffée elle était partit de chez elle et avait filé en cours. Elle avait des nouvelles bottes et avait eu du mal à marcher avec toute la journée elle avait eu mal aux pieds. Elle avait finit par croire que tout le monde était contre elle, même ses chaussures !Elle avait eu des mauvaises notes et en plus de cela elle n'avait même pas vu un seul Funky, qui aurait pu lui remonter le moral en lui disant qu'il lui proposait une soirée, tranquille; enfin, tout dépendait du sens du mot 'tranquille' et de quelle bouche il sortait. Elle avait heureusement terminé sa journée, et elle avait désormais tout le temps qu'elle désirait devant elle !Elle avait opté pour une petite ballade, hitoire de calmer ce désagréable mot de tête qui lui donnait l'impresion d'avoir un pic-vert qui tapait sur son crâne. Elle avait préféré opter pour un endroit calme et où elle ne serait pas dérangé au moins.

The Bridge. C'était sans doute l'endroit où elle se sentirait le mieux. Il était connu de peu de personnes, et elle y venait assez régulièrement sans jamais y croiser jamais personne. Elle s'asseya sur ses planches en bois légèrement chauffées par le soleil. Elle n'avait pas pris la peine de prendre une veste, et elle avait laissé celle en jean dans sa voiture, mais le courage lui manquait pour aller la chercher, et avec son haut à manches longues, elle n'avait pas froid. Elle passa ses pieds dasn le vide, appuyant ses bras sur la dernière planche de bois, sa tête posée sur ses avants-bras. Elle ferma les yeux et pensa, comme elle le faisait toujours à cette personne si particulière pour elle, mais qui avait étrangement disparu, comme sa soeur, sa meilleure amie d'ailleurs...Elle soupira et se laissa aller, écoutant le bruit de l'eau qui coulait sous ses pieds. Il n'avait rien à dire c'était un endroit magique...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Cooper

avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 26/01/2007

MessageSujet: Re: Un peu de tranquillité dans ce monde de brute (xD^^libre)   Ven 26 Jan - 16:40

Waouh, quelle matinée, on ne peut pas dire qu’elle avait été de tout repos. En fait, il n’avait pas fait grand chose, c’était le lundi matin, et vous savez ce qu’il se passe le lundi matin lorsque comme lui, on est sortit tout le week end ? On ne sait pas se lever et sèche les cours, tout simplement. Mais malgré tout, malgré qu’il avait brossé les cours, sa matinée et son après midi n’avait pas été de tout repos….Il avait dormi toute la matinée, mais on ne pouvait ps considérer cela du repos car cela n’avait pas suffit à récupérer toutes ses heures de sommeil qui lui manquait…dès lors, il s’était réveillé tout aussi fatigué que lorsqu’il s’était couché un peu plus tard dans la nuit ou un peu plus tôt dans la matinée, tout dépend de la politique de celui qui se couche.
Andrew était plutôt du genre à considérer que peu importe l’heure à laquelle il se levait, s’il venait de le faire, c’était toujours le matin. Si bien que sa journée commença à 13 heures plus ou moins.

Il avait tout de même pris la peine de se servir un bol de cappucino chocolat, vous savez ce genre de mixture purement chimique qui ressemble à du café, qui a le gout du café mais qui n’est pas vraiment du café…Il adorait, cela lui donnait l’impression de déjeuner avec des pralines mais en moins écoeurant.
Ensuite, il se faufila dans sa chambre où il enfila un survet et prépara un sac pour aller faire quelques longueurs à la piscine. Dans son sac, on pouvait trouver de quoi se changer, pour être toujours au top en sortant de la, vous l’imaginez se balader en survêtement ? du gel douche, car l’odeur de Chlore à la piscine c’est bien, mais en dehors, c’est pas trop sensuel, il faut bien l’admettre et pour finir, essuie, etc etc….
Tout pour se détendre et se préparer la bas, facile lorsque l’on est un garçon qu’un rien habille.
Il avait des tas de devoir à rattraper mais pour le moment, il n’avait pas la tête à ça, il avait rien compris ni en math ni en chimie mais il comptait sur quelqu’un pour lui expliquer ses cours et puis tant qu’à faire, il ferait comme chaque année, se remettrait à jour les deux derniers mois et bosserait un mois entier pour se rattraper.
Les mois les plus horribles de sa vie, pas de sortie rien du tout mais, il s’amusait 11 mois sur l’année pleinement alors….tant qu’à faire, ca valait le sacrifice.
Il fit très exactement 57 longueurs avant d’avoir croiser une jeune et jolie demoiselle qu’il s’amusa à charmer pour le simple plaisir de la voir rougir, il ne lui avait pas demander son nom, cela ne l’interessait pas mais elle li avait donne…Qu’importe, il lui avait refilé un faux numéro, elle était plutôt mignonne mais vous imaginez ? une fille qui nage aussi ? le meilleur moyen de devoir mélangé ses horaires avec les yeux pour « passer encore plus de temps ensemble chouchou »….pathétique….
Avec tout ça, il quitta pomponné la piscine, vêtu d’un jean’s énergie, d’une veste en jean’s de la même marque par dessus un T shirt rouge dolce & gabbana qu’il aimait assez pour traîner…
Quand il s’agissait de sortir, c’était le complet ou rien….ou le presque complet, dont on casait un peu l’effet trop b c b g avec une paire d’Adidas ou de Nike……
Bref, hors de la piscine, il se dirigea vers le bridge parce qu’il avait également emporté avec lui le livre qu’il devait lire pour les cours, et cela, il ne pourrait y échapper. Chez lui ? c’était pas possible, il était toujours tenté d’allumer son pc, pour prévoir avec ses copains une soirée ou une sortie sur msn…Alors bon, il devait rendre un exposé pour la semaine prochaine, il fallait donc qu’il s’y mette.
Ressourcer par ses longueurs, l’odeur coco de son gel douche arrivait à ses propres narines a chacun de ses mouvements et cela lui aurait presque ouvert l’appétit. Il adorait les fruits exotiques, allez donc savoir pourquoi.
C’est donc vers le bridge qu’il se dirigea, lieu qu’il appréciait pour son calme, et le bruit léger du mouvement des vagues qui aurait presque pu le faire dormir sur place.
C’est alors qu’il s’avançait nonchalemment, son sac sur les épaules sur le bois qui avait servi à monter ce ponton, qu’il aperçut au loin une silhouette qu’il aurait pu reconnaître entre mil même si cela lui déplaisait. Une bouffée de chaleur le prenant, il avait presque l’impression de sentir son parfum arrivé jusqu’à lui alors qu’elle était encore à 3 bons mètres.
Il posa son sac, ôta sa veste qu’il rangea dans celui-ci et il aurait presque fait demi-tour s’il n’avait pas été attiré par ses cheveux châtains jouant sur ses épaules nues au gré du vent. Ces pieds se balançant dans le vide, la tête posée contre la rembarde de bois, il ne pouvait voir que son dos mais soit elle était fatiguée, soit elle était pensive.
Il aurait aimé la surprendre mais il n’aurait pas voulu dans sa surprise qu’elle fasse une chute tout droit dans l’eau, elle l’aurait sans doute mal pris et comme les relations entre eux étaient souvent tendues….il ne savait que la taquiner, il n’arrivait à lui dire quoi que ce soit de gentil ou tres rarement, de peur qu’elle ne se rende compte qu’il avait de sentiments pour elle.
Parfois bien, il lui glissait sur le ton du sarcasme, comme pour être sûre que grâce à sa mauvaise foi, elle ne s’imaginerait pas un seul instant ce qu’il pouvait ressentir pour lui. Peut-être gâchait-il une belle histoire mais poru le moment, il se sentait si peu pres pour ça, d’autant plus qu’elle était tout ce qu’il avait du mal à accepter. Indépendant, aussi fêtarde que lui, il aurait peur de souffrir de la voir mener la même vie que lui…..
Il s’approcha donc d’elle et se baissa pour attraper ses deux mains avec rapidité, il se doutait qu’elle ait peur, du moins c’est ce qu’elle espérait mais au moins, elle ne pourrait pas tomber :


« Je ne sais pas à qui tu penses » lui lança-t-il avec une pointe d’humour « mais je t’assure, il ne vaut pas la peine que tu mettes fin à tes jours….. » et c’est un sourire qu’il lui adressa alors

« Tu as une de ses têtes ? on dirait que tu as plus dormi depuis trois jours……tu étais bien plus fraîche la derrière fois qu’on ne s’est vu…. »

La délicatesse d’Andrew était en tout point unique…mais c’était sa façon de lui dire qu’il la trouvait plus ravissante que jamais…..mais, il ne savait utiliser ses mots….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellie Parker
Sex, drOgs and Rock&Roll !!!**
avatar

Nombre de messages : 270
Age : 31
[Etât d'Âme] : Confusions are bad dreams...**
[Love Baby ?] : And U ?Do you love me ?**
[ More ?] : Funky !!!Let's go the Fiesta !!^^Yeaah !!**
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: Un peu de tranquillité dans ce monde de brute (xD^^libre)   Ven 26 Jan - 17:02

Elle regardait doucement les vagues passaient sous ses pieds. Lorsqu’elle était petite elle aimait venir ici, elle s’y baignait pendant plusieurs heures, inépuisable. Ellie était amoureuse de l’eau, sans doute était ce une raison pour laquelle elle aimait tant Los Angeles. Cette ville lui offrait tout ce qu’elle voulait. Une luxueuse villa, un lycée sympa et qui lui permettait de sortit en douce sans se faire prendre, des boîtes de nuits par dizaine, la mer et des beaux mecs par dizaine, un au moins…Elle soupira et posa son sac à côté d’elle. Elle l’avait gardé sur son épaule depuis déjà quelques minutes et il commençait à lui faire mal avec la lanière en cuir. Elle décida finalement de prendre son Ipod Nano, mais y renonça à la dernière minute, le bruit de l’eau était trop beau pour être brisé par une musique qu’elle entendrait autant de nuits et d’heures qu’elle le souhaitait. Elle était tellement pensive qu’elle n’entendit et ne vit même Andrew arrivait, non loin d’elle. Elle continuait à réfléchir à leur relation, on ne peut plus tumultueuse et compliquée. Serait ce un jour simple ?Elle en doutait fort. Ellie était comme lui, et même si le proverbe dit « Qui se ressemble, s’assemble », il était impossible pour ces deux là d’admettre quoique se soit sur leurs sentiments. Reculer pour mieux sauter.

Lorsqu’elle sentit des mains prendre les siennes elle cria et sans vraiment s’avoir comment elle s’y était prise elle se cogna contre la planche en bois. Elle n’avait aucunes idées de l’identité de la personne mais il allait le lui payer. Pourtant, quand elle entendit la voix d’Andrew, elle se calma, un peu, vraiment un petit peu. Elle se leva, s’appuyant à la rambarde et le regarda, sa main sur son front. Elle soupira et se demanda si elle devait lui dire la vérité ou se rembarrer comme elle le faisait si souvent. Elle ne fut pas étonnée de sentir une agréable odeur émanant du jeune homme. Elle eut alors comme l’impression qu’il s’était parfumé il y avait à peine quelques minutes. Elle fronça légèrement les sourcils, sans cesser de le regardait. Avec ce regard d’ange et ce corps d’athlète comment pouvait il encore être célibataire ? Elle frotta doucement le bouts de ses doigts contre son front et le regarda, l’autre main sur les hanches, une mine un peu boudeuse sur le visage


"T’aurais pas pu me dire bonjour comme tout le monde non ?...En tout cas, rassure toi, ce n’était pas à toi que je pensais !"

Et voilà, encore une fois, elle évitait d’avoir des ennuis, du moins, d’avoir à affronter la réalité. Elle le regarda et s’adossa à la rambarde. Ca lui faisait pourtant tellement plaisir de le voir, le connaissant il aurait aussi bien pu la voir et s’en allait, alors elle était heureuse de se dire qu’il était quand même venu jusqu’ici pour la voir, même si c’était sans aucun doute le destin qui les avaient réunis, comme si ce dernier y été pour quoique se soit ! Elle pensa à Olivia, si cette dernière avait été avec eux, elle n’aurait cessé de les pousser, l’un vers l’autre. Mais ils ne le faisaient jamais, au début elle avait commencé par faire ça. Andrew était son frère, Ellie sa meilleure amie et elle s’était rendue compte de l’attirance qu’avait ces deux là, même si ils étaient les derniers à ne pas vouloir l’admettre. Après quelques semaines, Oli’ s’était rendue compte que ce qu’elle faisait ne servait à rien et avait jeté l’éponge, conseillant avec plus de malice les deux jeunes lorsqu’ils se confiaient à elle.

"T’étais où ? Je commençais par croire que tu m’évitais…"

Elle le regarda, un peu plus douce que tout à l’heure. Elle voulait savoir la vérité et si ça avait été le cas ou pas, sinon, elle allait le titiller jusqu’à ce qu’il lui dise la vérité, elle pensait le connaître, et elle savait si il lui disait la vérité ou pas, à moins qu’elle se trompe…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Cooper

avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 26/01/2007

MessageSujet: Re: Un peu de tranquillité dans ce monde de brute (xD^^libre)   Ven 26 Jan - 18:11

Il s’était attendu à le voir sursauté et peut-être même crié de surprise mais pas à la voir se cogner, si bien qu’il s’en voulut quelque peu. Bien que l’idée de l’imaginer avec une jolie bosse lui avait arraché un sourire amusé. Elle se leva alors, appuyée contre la rambarde, la main sur son front, le massant sans doute du à la douleur. Il avait presque envie de lui dire qu’il était désolé mais vu le regard qu’elle venait de lui lancer, il fut couper net dans son élan. Elle avait les sourcils froncés et avait soupirer, comme si elle le trouvait désespérant, et c’est aussi vite qu’il n’aurait pu faire un pas dans sa direction qu’il remit ses mains dans ses poches vite fait bien fait, reculant d’un pas et bombant légèrement le torse, comme s’il était plus spectateur de la scène qu’acteur. Elle lui dit alors, boudeuse et la main sur les hanches qu’il se rassure, qu’elle ne pensait pas à lui…
IL haussa un sourcils se demandant pourquoi elle avait eu besoin de le préciser, cela ne lui avait même pas traverser l’esprit même si dans le fond, il l’aurait espérer…Si elle était un peu plus ouverte et un rien moins désagréable, peut-être serait-il plus enclin à être gentil avec elle, comme dans cette élan de sincérité qui avait failli le pousser à vérifier qu’elle ne s’était pas fait trop mal, mais qu’il avait réprimer vu le visage de la jeune fille. D’autant plus qu’elle lui avait ensuite demandé si elle l’évitait et où il était….Tiens donc, pour une qui ne pensait pas à lui, elle s’en posait tout de même des questions.
Mais en fait, qu’allait-il bien pouvoir lui répondre….Est ce qu’il l’évitait ?
Non pas vraiment, mais il essayait toujours au maximum d’éviter se retrouver seul avec elle
Pourquoi ? pour ne pas que ses sentiments prennent le dessus sur le reste.
Alors, il imposa une fois de plus…Ses règles du jeu…
Règles numéro lorsque l’on joue au chat et à la souris : La mauvaise foi….Il y a que ça de vrai. Vous l’imaginez lui dire : « Si je pouvais je ferais plus que la bise, alors, je préfére même pas te toucher » ou alors « Dommage, moi je pensais justement à toi…… »…Non, non, c’était pas possible et puis….a quoi cela l’aurait-il avancé ?
Ils étaient si rares ces instants où ils étaient si proches que le cœur prenait le dessus sur la raison, qu’il doutait fortement qu’il ne soit pas bon et mieux pour eux, d’ éviter toute démonstration de gentillesse. Oli’ avait beau lui dire d’être un rien plus sympathique et de lui accorder un brin d’attention pour que la jeune fille devienne aussi douce qu’un agneau, il n’y parvenait pas.
De toute manière, il n’avait que trop peu foi en ce noble sentiment, l’amour, que pour imaginer pouvoir le ressentir un jour. Et puis, une fille dans sa vie, à ses yeux étaient synonymes de prison et il n’était pas encore prêt à faire ce genre de sacrifice. En fait, il aurait peut-être suffit d’un brin de communication pour obtenir les réponses à ses crainte mais, non, il n’en faisait rien, il préférait laisser l’amour aux romantiques.
Quand on est amoureux, et ce, peu importe l’âge, on se sent soudainement responsable, responsable de l’autre, c’est légitime…on essaie de le protéger et de lui éviter toute peine. Il ne pourrait plus se contenter de penser égoïstement à lui, il devrait penser à elle et penser au mal qu’il lui ferait si ces jeux idiots, ces jeux d’enfants, finissait mal…
Il avait aussi peur qu’elle ne veuille se lancer dans ce genre d’aventure avec lui….ce n’était pas pour elle, il était intrépide et se moquait de la mort, mais, de la sienne, pas de celle des autres….
Non, il n’était pas fait pour former un couple et tant qu’il serait certain de cela, il ne devait sous aucun prétexte la voir trop souvent en tête à tête…même si parfois, comme aujourd’hui, il était incapable de ne pas la voir…..juste la voir et entendre le son de sa voix lui suffisait…..plus serait déjà trop…Dès lors, c’est sur le ton du sarcasme, un sourire moqueur au coin des lèvres qu’il choisi pour s’adresser à elle :

« Te dire bonjour comme tout le monde ? laisse moi réfléchir….ca consiste à m’approcher gentiment, te demander si je peux m’asseoir et te faire la bise ? » lança-t-il un sourcil arqué « Euh merci sans façon…..Je suis d’ailleurs bien heureux que tu ne penses pas à moi, j’aurais été obligé de te briser le cœur… »

Mais pour la suite du discours de la jeune fille, il n’aurait pas pu ne pas remarquer qu’elle s’était radoucie, alors, c’était de ses élans de gentillesse qu’il préférait éviter avec elle mais qui était de plus en plus récurant ces derniers temps qu’il lui lança :

« T’éviter ? bien sûr…je n’ai rien d’autres à faire que de faire en sorte de ne pas te voir……. » et il haussa les épaules, roulant des yeux, comme pour lui laisser croire que c’était une plaisanterie :
« plus sérieusement » reprit-il « T’éviter est un bien grand mot, mais j’ai été fort occupé ses derniers temps…… »
Mensonge….il n’avait rien fait de plus ou de moins qu’avant…mais, il n’avait pas envie de lui donner la véritable raison, il aurait du se dévoiler…..et il n’en avait pas envie….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellie Parker
Sex, drOgs and Rock&Roll !!!**
avatar

Nombre de messages : 270
Age : 31
[Etât d'Âme] : Confusions are bad dreams...**
[Love Baby ?] : And U ?Do you love me ?**
[ More ?] : Funky !!!Let's go the Fiesta !!^^Yeaah !!**
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: Un peu de tranquillité dans ce monde de brute (xD^^libre)   Ven 26 Jan - 18:50

Le jeune homme ne changerait donc jamais ? Pourtant, elle avait remarqué qu’il commençait à faire un pas vers elle. Elle ne savait d’ailleurs pas ce qu’il comptait faire avec ce dernier, mais elle ne préférait pas savoir, à choisir. Elle le regarda, toujours aussi réticente. Elle mit ses mains dans les poches de son jean arrière et continua de le regarder. Elle aurait préféré que leurs rapports soient plus amicaux, mais c’était plus forts qu’eux, il n’y avait sans doute rien d’autre à en dire.
Elle se demanda alors comment il aurait réagi si elle lui avait dis que c’était à lui qu’elle pensait, comme tout le temps d’ailleurs. Du moins, la plus grande majorité de son temps, le reste elle n’avait pas le temps de penser, ou alors elle avait trop de choses à penser pour pouvoir porter son attention sur le jeune homme. Peut-être lui aurait il demandé pourquoi, mais là, qu’aurait elle répondu à une telle question ? Sûrement pas grand-chose. Ellie aurait aimé pouvoir être sympathique avec lui, mais quand elle y arrivait elle avait tellement peut qu’il comprenne ce qu’elle ressentait qu’elle se refermait sur elle et redevenait la jeune femme froide et distante qu’il connaissait en dehors des soirées.
En parlant de soirée, celle de la Saint Valentin ne tarderait pas à venir. Elle ne savait pas exactement ce qui était prévu, elle savait juste qu’il y aurait quelque chose, elle avait entendu parler d’une fête au bord de la plage, dans un style romantique ou d’une fête chez Chanel. Elle se demanda alors si Andrew irait. Sûrement pas, quoique, tant qu’il s’agissait d’une fête et qu’il savait qu’il y aurait des tas de belles filles le jeune homme courrait. Alors, elle lui faisait confiance pour être là. Il fallait qu’elle en parle à sa sœur, comme ça, elles pourraient passer toute la journée ensemble, puis se préparer après avoir passé une bonne journée de shopping et le tour serait jouer pour que la soirée soit parfaite et se termine en beauté. Elle ne put s’empêcher de se qualifier de génie, et un petit sourire s’afficha sur son visage, vraiment petit pour qu’Andrew ne s’inquiète de le voir apparaître. Elle reporta alors son regard dans les yeux du jeune homme, y cherchant désespérément un signe de gentillesse, de bienveillance, mais rien n’en faisait partit. Elle posa ses bras sur la rambarde, posant son pied sur la dernière planche en bois. Elle était finalement soulagée de ne pas avoir pris sa veste, cette dernière l’aurait gêné plus qu’autre chose et elle n’en avait pas vraiment besoin. Au pire, elle se réchaufferait dans les bras d’Andrew. Elle faillit exploser cyniquement de rire à cette pensée mais elle n’en laissa rien paraître. Il était bon de rêver mais il fallait aussi garder une part des choses et ne pas sombrer dans la folie non plus, voyons la vérité en face, à moins que ces deux jeunes soient totalement soûls, jamais une telle chose ne se produirait…
Lorsqu’il lui dit avec sarcasme qu’il était soulagée de savoir qu’elle n’avait pas pensé à lui car il aurait été obligé de lui briser le cœur elle esquissa un sourire amusé et prétentieux. Vraiment ? Et si il l’avait déjà fais. Ou si en agissant ainsi il y contribuait ? Elle le regarda et haussa les épaules, avant de rigoler doucement et de regarder autour d’elle.


" Heureusement que tu n’es pas suffisamment aimable pour le faire alors parce qu’il n’y a pas de banc ni quoique se soit sur lequel tu puisses t’asseoir, et j’aurais été obligé de te casser avec ça…Ca aurait été un vrai drame…"

Elle fit une drôle de moue, plissant légèrement les lèvres, avant de laisser un sourire angélique apparaître sur son visage. Elle souriait inlassablement, le jeu du chat et de la souris, elle commençait à y être habituée, elle y jouait tellement souvent que si, comme dans les salons de jeu, on gagnait des tickets dès qu’on remportait une partie elle aurait pu acheté la plus grosse peluche du stand (xd). Elle le regarda de nouveau, avant de porter son regard sur les vagues de l’autre côté du banc. Il aurait fais un peu plus chaud, et elle n’aurait pas été dérangé, elle s’y serait sûrement baignée, mais pour l’instant son entière préoccupation était portée sur le jeune homme.
Il lui expliqua ensuite qu’il était ‘fort occupé’ et que, par conséquent, il n’avait pas eu le temps de le croiser. Elle le regarda, elle n’y croyait pas vraiment mais ne préféra pas insister. Elle fit mine de le croire, bien qu’elle n’était pas convaincue et approuva d’un petit signe de tête, replongeant son regard, limite suppliant dans les siens. Elle ne put s’empêcher de le voir draguant des filles. Elle avait déjà eu le privilège d’admirer son talent lors d’une soirée. Elle le savait doué…Elle souria et dit avec un ton qui aurait pu faire croire à n’importe qui qu’elle le croyait sans aucun doute :


"Oh, je vois…" Elle haussa les sourcils en souriant, avant de dire d’un ton amusé "Et tu peux dire de moi que j’ai l’air fatigué mais je peux dire la même chose de toi, t’as l’air lessivé, j’en connais qui sont encore trop allés en boîte de nuits !"
Elle ne put réprimer un sourire avant de commencer à mordre sa lèvre inférieure, agacée de sortir ses lèvres glossées. Elle n’avait pas l’habitude de sentir ses lèvres comme ça, généralement elle n’avait jamais le temps de se maquiller. Même si elle n’était pas fan du maquillage, elle en mettait parfois un peu, discrètement, pour aller en soirée, en fête, en boîte, bien sûr, elle en mettait mais il ne durait pas longtemps et resté sur les verres de cocktail qu’elle buvait où sur les joues qu’elle embrassait…

_________________


Dernière édition par le Ven 26 Jan - 20:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Cooper

avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 26/01/2007

MessageSujet: Re: Un peu de tranquillité dans ce monde de brute (xD^^libre)   Ven 26 Jan - 20:24

C’était à présent son tour de glisser ses mains dans ses poches, c’est fou comme ce geste était réalisé avec beaucoup de naturelle et qu’il semblait vouloir dire chez tout le monde : « Ca fait plus cool, comme ça, on voit pas que je suis pas forcément super à l’aise »…Il ne savait pas ce qu’il en était pour la jeune fille aux teints lumineux mais, en ce qui le concerne, lorsqu’il mettait ses mains en poche, c’était pour ne pas laisser sentir aux autres qu’il était petit à petit en train de perdre de sa contenance….contenance qui chez le jeune homme était synonyme de « Pique cynique ».
En ce qui la concernait, il n’en savait trop rien, il suffisait de regarder le fond de son regard pour constater à quel point elle pouvait donner l’impression de le détester ou du moins, qu’il l’agaçait au plus au point. C’était bête à dire, mais il se demandait comment il réagirait si elle avait pour lui un geste un peu plus doux. ;..aurait-il vraiment le courage de la repousser ? En fait, il en doutait…ou du moins, tout dépendait du moment qu’elle choisirait. La, maintenant, à cet instant, il n’en savait absolument rien. Néanmoins, il était content de l’avoir croisé. En fait, ils avaient à peu pres le même cercle d’ami qu’elle et il arrivait souvent qu’il se voit aussi avec Olivia puisqu’elle était la sœur de l’un et la meilleure amie de l’autre….
Le sourire vaniteux qu’elle dessina sur son minois avant de prendre la parole, pour lui dire qu’il n’était pas suffisamment aimable pour lui briser le cœur, il ne prêta plus vraiment attention aux restes de sa phrase….Qu’est ce qu’elle était en train de dire ?
Oui, il faut aussi savoir que Drew, c’est ainsi que certains de ses amis le nommaient parfois, était qu’il aimait entendre ce qui lui plaisait d’entendre. C’est alors, qu’il éclata d’un grand rire amusé et qu’il se retourna sur elle en lui lançant sans quitter son sourire :


« Pas assez aimable pour te briser le cœur ? mais il suffit de demander jeune fille, c’est ce que je fais le mieux briser le cœur des jeunes filles….c’est ma spécialité…je voulais juste t’épargner parce que…. » au fur et à mesure de son discours, il riait un peu moins parce qu’il se rendait compte que ce n’était pas vraiment faux, il ne voulait pas lui briser le cœur et comme il n’était pas prêt à une histoire de cœur sérieuse et qu’il ne savait pas ce qu’elle attendait de l’amour, il préférait éviter jusqu’à la regarder ou l’approcher parfois de trop prêt.
Autant il pouvait être quelqu’un de très tactile, aimant les contacts physiques des plus anodins comme effleurer une main au plus explicite comme une caresse sur la joue, avec Ellie, c’était bien différent… Alors oui, au fur et à mesure qu’il parlait, il ne riait plus et fit même pour une fois preuve de sincérité vis-à-vis de la jeune fille…..c’était vrai il l’épargnait mais pas pour les raisons qu’il allait invoquer…pas pour les raisons qu’il s’apprêtait à lui donner car il continua sur ces mots :

« Je ne voudrais pas me disputer avec ma sœur…. »

Or, ce qu’il aurait du dire s’il avait voulu être totalement sérieux c’était : « Tu es bien trop précieuse à mes yeux, je ne préfère pas prendre le risque de te faire un jour du mal…. »
La fierté et l’amour ne font pas bon ménage, l’indépendance non plus d’ailleurs….
Il avait voulu reprendre son ton cynique et cinglant habituelle mais il n’avait pas su, et la fin de sa phrase sonnait plutôt faux avec le reste, comme s’il n’avait rien trouvé de mieux à dire…..
Son ton était presque plus absent moins détaché…..en fait, on sentait qu’il n’y avait rien de vrai dans sa derrière phrase…..
Il sentit alors qu’il était en train de perdre le contrôle de la situation et dans ces conditions, il lui arrivait même d’être plutôt méchant …même plus méchant que désagréable et il n’avait pas du tout envie de se disputer avec elle, une fois de plus, alors que cela faisait un bon moment qu’il en s’était pas vu….Alors, il regarda ailleurs, ne pas croiser son regard était la meilleure chose à faire en cet instant précis…..D’ailleurs, en pas la regarder du tout étiat la meilleure des solutions, ainsi, il évitait toute tentation en la voyant sourire, plissait les lèvres, se les mordiller quelque peu où d’autres expressions de son visage qui pouvait la rendre aussi agréable à regarder que désirable.
Il ne s’attendait que trop à ce qu’elle relève ce brusque changement d’attitude et il profita d’une de ses répliques pour parler d’autres choses, dissiper un peu l’ambiance ou ses éventuels soupçons…
C’était bien ça le problème…comment l’interpretererait-elle ?
Il lui avait dit avoir été très occupée et elle ne semblait pas prête à le contrarier. ;.c’était déjà ça de pris et alors qu’elle lui répliquait que tout comme elle, il avait l’air fatigué, il lui offrit la perche qu’elle attendait pour la casser mais il n’en fit rien, étrangement, il se remémora ce qu’il avait fait ses derniers jours et elle espérait qu’elle ne lui demande pas ce qu’il avait fait parce qu’il ne saurait que répondre… alors, il haussa simplement les épaules et lança :

« Ben écoute même pas…..c’est un peu mort pour le moment, ça doit être à cause de la fête de la saint valentin…..les filles sortent moins, elle cherche un cavalier ailleurs apparemment….ce que je peux comprendre en même temps…… »

C’est clair que ce n’était pas en discothèque qu’on pouvait rencontrer l’oiseau rare….cela arrivait bien sûr, mais……rares sont les jeunes hommes qui sortent en boîte pour y rencontrer la femme de leur vie….
« Et toi ? qu’est ce qui te fatigue tant ? te morfondre en pensant à ce jeune homme qui te fait tant souffrir ? »

Il était loin de s’imaginer en fait. ;..ou plutôt si, il avait déjà imaginé mil fois, espérer cent fois qu’elle soit amoureuse de lui mais cela lui semblait tellement peu possible et envisageable, qu’il preférait l’imaginer avec un autre ;..
Au moins, il se préparait constamment à cette éventualité. ..un jour, elle rencontrerait quelqu’un et ce jour la, que ferait-il ?
Il détestait ne fut-ce que l’idée et refusait d’y penser, même s’il en faisait souvent allusion, histoire de savoir aussi, si elle avait rencontré quelqu’un.. ;peut-être qu’elle le lui dirait….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellie Parker
Sex, drOgs and Rock&Roll !!!**
avatar

Nombre de messages : 270
Age : 31
[Etât d'Âme] : Confusions are bad dreams...**
[Love Baby ?] : And U ?Do you love me ?**
[ More ?] : Funky !!!Let's go the Fiesta !!^^Yeaah !!**
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: Un peu de tranquillité dans ce monde de brute (xD^^libre)   Ven 26 Jan - 21:11

Elle l’écouta alors parler de briser le cœur des jeunes femmes, de sa spécialité. Elle baissa le regard et tripota énergiquement une petite pince qui se trouvait dans la poche de son jean. Ca la rendait moins anxieuse. Elle se sentait tellement mal. Elle s’était mal exprimer, comme d’habitude, quelle idiote ! Elle se demanda si elle ne ferait pas mieux de partir avant que tout cela se termine mal, mais ça aurait été trop facile pour lui. Elle refusait !Hors de question, elle resterait là. Tant pis si elle y laissait quelques plumes, sa fierté et le fait qu’elle veuille se montrer sure d’elle était plus fort que tout. Elle releva la tête et essaya de plonger ses yeux dans les siens, mais il l’évitait du regard. Pendant qu’il tournait la tête dans un sens, elle opta alors pour l’autre. Elle continua de se mordre la lèvre inférieure. Sale manie qu’elle avait dès qu’elle ne se sentait pas très bien. Elle se serait fichue d’elle-même si elle s’était affirmée que c’était à cause de son gloss. Non, ce n’était pas du tout la raison.
Elle releva alors les yeux vers le beau Drew. Surnom qu’elle n’utilisait jamais directement. Elle l’appelait comme ça avec sa sœur, mais devant lui jamais. Un surnom, c’était quelque chose d’intime que des personnes vraiment très proches utilisés. Ellie surnommait souvent sa meilleure amie, tout le temps en fait, mais utilisait un surnom pour Andrew aurait été bien trop affectif et ça aurait été une preuve de l’attachement qu’elle éprouvait à son égard. En ait, elle le disait toujours dès qu’il s’en allait. Peut-être qu’Oli l’avait répété à Andrew, non, elle n’aurait pas fais ça…
Le regardant encore, cherchant son regard, elle attendait toujours la suite de sa phrase qui tardait à venir. Quand il l’acheva enfin elle ne put s’empêcher de sourire légèrement. C’était de la folie. Mais ça collait avec le caractère du personnage et de l’individu macho et irresponsable qu’il était. Elle le regarda, légèrement épaté. Il aurait donc était capable de jouer avec elle si sa sœur n’avait pas était là ? Elle regarda ses pieds. Elle n’arrivait pas à en croire ses oreilles. Sur le coup elle ne réussit pas à articuler quoique se soit juste quelques mots qui sortaient avec un ton peu convaincu et un peu déçu


"Oui…Oui, évidemment…Je peux remercier Oli alors… "

Elle remarqua ensuite sa drôle façon d’agir et se demanda à quoi il jouait. Il préparait un sale coup. Ses potes allaient sortir de nulle part en se marrant pour une raison quelconque ? Elle n’espérait pas pour lui sinon elle aurait été capable de le ridiculiser en public. Mais lorsqu’elle essaya d’analyser ses actes, elle se rendit compte qu’il évitait vraiment son regard. Elle ne préféra pas le chercher cette fois si. Tant pis. Il ne voulait pas la regarder, il avait sans doute raison. Et si Andrew avait encore mentit en lui avouant sa dernière phrase ? Lui même n’avait pas paru très convaincu en le disant et elle commença alors à se poser la question, mais heureusement, il changea de sujet, détendant légèrement l’atmosphère. Elle réussit alors à croiser son regard, une demi seconde.

"Sans doute. Accompagnée ou pas j’irais quand même de toutes façons. Je ne comprendrais jamais pourquoi elles cherchent toutes un cavalier, dansait toute seule c’est aussi bien…Surtout pour les slows "

Ne put elle s’empêcher d’ajouter avec un sourire. Elle avait toujours été seule pour les St Valentin, une année, son petit copain l’avait larguée la veille de la Saint Valentin, elle avait tout prévu, elle avait préparé un petit dîner en amoureux, ses parents étaient partis et elle pouvait donc faire ce qu’elle voulait de son appartement. Une année de plus ou de moins, où était le problème ?Pourtant, elle aurait aimé être accompagné ce jour là, mais pas de n’importe qui…

"Oui, c’est peut-être quelque chose comme ça. En fait, je me posais beaucoup de questions sur ce jeune homme, je pensais qu’il me faisait la tête et ça m’aurait désolée, mais je l’ai retrouvé y’a pas longtemps alors ça me soulage au fond, je suis moins inquiète pour lui... "

Elle le regarda, doucement, pour une fois. Elle s’était rendue compte des efforts qu’il avait essayé de faire. Elle ne savait pas vraiment comment le prendre d’ailleurs. Il était calme ; posé et agréable, comme ça d’un coup. Elle avait décidé de lui rendre la pareille, elle n’était pas non plus douce comme le miel, mais elle était toute mielleuse quand même (ou la la xd). Elle se demanda si il avait compris que le jeune homme dont elle parlait, c’était lui. Peut-être pas. Elle n’en avait aucunes idées. Elle le regarda, et finalement, retira les mains de ses poches avant de se retourner pour s’appuyer contre la rambarde, de sorte à voir la petite rivière devant eux. Elle préférait le spectacle qui lui faisait dos mais si elle se retournait, cette histoire se terminerait mal, mal dans le bon sens, et elle serait alors capable de faire des choses qu’il valait mieux éviter, pendant quelques temps du moins…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Cooper

avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 26/01/2007

MessageSujet: Re: Un peu de tranquillité dans ce monde de brute (xD^^libre)   Ven 26 Jan - 22:50

Parler de cœur, de déchirure, de rupture semblait ne pas être la meilleure idée qu’ils puissent l’un et l’autre avoir eu étant donné l’ambiance quelque peu étrange qui s’installait. Drew en avait des bouffées de chaleur et il respira un rien plus fort, soupirant, cherchant ainsi à se dégager de cet étrange sensation étrange qui oppressait sa poitrine et qui s’était insinuer doucement sans faire de bruit. Quel trouble étrange…et frustrant avait-il eu raison de lui l’espace d’un instant ? S’il n’avait pas été si fier, il aurait sans doute trouvé une bonne excuse pour partir loin, très loin…….mais qu’aurait-il cherche à fuir ? elle ? non, il était bien trop fier pour l’avouer mais il adorait être avec elle, la taquiner….alors qu’aurait-il chercher à fuir s’il était parti ? ses sentiments sans doute mais, bien qu’il n’en soit pas réellement sûr, il préférait rester pour la simple, bonne et unique raison que partir et fuir aurait donné à la jeune fille une bonne occasion de savourer une victoire….une victoire sur qui ou sur quoi il s’en moquait bien….il ne savait même pas d’ailleurs, mais il s’en moquait bien…sans doute était-ce une façon de se trouver une bonne excuse pour rester auprès d’elle ?
En fait, peut-être qu’il cherchait tout simplement à se convaincre lui-même qu’il ne partait pas pour mil et unes raisons peu valable mais qui le rassurait tout simplement. Il est plus facile de se dire qu’on a le vertige et de s’en convaincre pour éviter d’avoir à sauter en parachute. Il préférait donc se confondre dans une attitude déplorablement ….ridicule…..en évitant son regard, lui qui était habituellement si franc était plutôt pathétique mais que voulez-vous, le jour où la fierté et l’amour propre rendra hypra intelligent, cela se saurait. Au plus, il cherchait à éviter son regard, plus elle cherchait à le capter si bien qu’il était d’autant plus mal dans cette situation, ne sachant ce qu’il allait bien pouvoir lui dire pour ne pas se trahir lui-même…
Sa sœur….c’était la meilleure excuse qui soit et c’est alors que sans grande conviction il lui dit que ne pas se disputer avec sa sœur était la seule raison qui l’animait à ne pas se moquer d’elle…
Mensonge encore une fois, il savait qu’il serait incapable de se moquer d’elle, il s’investirait et aurait peur et dieu seul sait ce que peut faire un garçon quand il a peur. ;.la laisser tomber au risque de souffrir de la voir partir, aux risques de décliner sur le même « tu me manques » toutes les maximes ayant rapport à la question ;..alors, ils se feraient du mal à lui comme à elle.
Elle, semblait moins bien d’un cou, baissant les yeux, elle semblait beaucoup moins tentée de chercher son regard du sien et de plonger ses grands yeux dans ceux du jeune homme. Non, la, la seule chose qu’il avait pu remarquer dans son attitude il n’aurait su exprimer par un mot, de peur de se faire des idées mais, il l’avait vue comme…..ébahie par le discours qu’il lui tenait….comme s’il n’en était pas capable…ou comme si justement elle l’en savait bien capable et qu’elle se demandait pourquoi pas elle ? ou comment on pouvait être aussi égoïste…En fait, il ne savait pas, et il comprit alors pourquoi il aimait tant la taquiner…..c’est parce que lorsqu’il était désagréable avec elle, le seul masque qu’elle portait était la colère ou la mine boudeuse, défaite…une moue tristounette parfois mais tout était clair, il n’y avait pas de questions à se poser, elle ne le cachait pas ni quand elle était blessée ou vexée…elle répliquait et au moins, il n’avait aucune questions à se poser tandis que dans ce genre de situation, il aurait donné n’importe quoi pour l’espace d’un instant avoir la possibilité de se balader dans les méandres de ses pensées, de ses souvenirs ou de son cerveau pour savoir ce qu’elle pensait de lui…
Elle avait acquissier sans grande conviction, c’était indéniable et elle parlait de remercier sa sœur. ;.que l’on appelait tous , ou du moins ses proches, affectueusement Oli’……..et c’est presque machinalement qu’il lui lançait :


« Bah, je suis pas sûre qu’on puisse réellement la remercier, vu les nombreux efforts qu’elle a tenté au début de notre rencontre pour tenter de caser, je pense que je suis le seul à remercier…..enfin, maintenant….tout dépend de quel côté on se place n’est ce pas ? »

En fait, il n’y avait pas vraiment de raison à ce que sa sœur lui en veuille vu le nombre de tentatives qu’elle avait faite pour essayer de caser ces deux la mais, tout le monde l’avait compris, c’était une excuse….
C’est l’espace d’un court instant qu’elle avait croisé son regard, alors qu’il avait parlé d’un tout autre sujet, histoire de ne pas s’attarder de trop sur l’attitude de d’Andrew. Elle avait répliqué par rapport au bal de la saint valentin….elle comptait y aller seule ou accompagnée… lui, écarquillant les yeux se mit à rire, mais cette fois, pour se moquer un peu d’elle, pour la taquiner, ce qu’il faisait le mieux même pour le moment, il avait tendance à se trahir :

« Ah ? parce que tu espères vraiment t’y rendre accompagnée ? ma pauvre….tu es bien trop …invivable pour qu’un garçon puisse avoir envie de t’accompagner….. »

Il s’interrompit un petit sourire malicieux au coin des lèvres et il continua :
« Oh mais je comprends mieux maintenant pourquoi tu étais au bord du suicide tout à l’heure…. ;oh ma pauvre Ellie, je compatis tu sais………mais peut-être que de temps à autre tu devrais te montrer un rien plus agréable…à tirer toujors la tête comme ça, voila le résultat, tu restes sur le carreau….. »

Il avait secoué la tête en signe de désolation, prenant après son ton moqueur, le ton du conseil mais tout n’était que plaisanterie et raillerie bien entendu…pourtant, elle, avait fait un effort pour être agréable cette fois, mais c’était un garçon et n’avait absolument pas compris l’allusion qu’elle venait de lui faire, au sujet de ce garçon…..alors, il continuait à la taquiner, histoire de détendre l’atmosphere et puis, lui, pour se convaincre qu’il s’en moquait bien, pourtant, le reste de son discours, dans le ton qu’il employait se détacher une légère pointe de jalousie :

« Plus sérieusement Ellie, je sais pas c’est qui, je veux pas savoir, mais s’il te donne pas de nouvelle au point que tu t’inquietes pour lui……laisse tomber le bal de saint valentin avec lui, il serait capable de pas venir te chercher ou t’ignorer complet tout le long de la soirée……je sais pas ce qui s’est passé entre vous mais….s’il te laisse comme ça, sans nouvelle….moi je dis…… enfin, je dis rien….. »

Loin de s’imaginer qu’elle pouvait faire allusion à lui d’ailleurs, il préférait se taire, peur que sa jalousie naissante qu’il n’aviat même pas remarquée tant elle était implicite, prenne le dessus sur ce qu’il devait dire et aurait été capable de dire…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellie Parker
Sex, drOgs and Rock&Roll !!!**
avatar

Nombre de messages : 270
Age : 31
[Etât d'Âme] : Confusions are bad dreams...**
[Love Baby ?] : And U ?Do you love me ?**
[ More ?] : Funky !!!Let's go the Fiesta !!^^Yeaah !!**
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: Un peu de tranquillité dans ce monde de brute (xD^^libre)   Sam 27 Jan - 12:37

Elle le regarda faire. Elle n’osait pas bouger, ce qu’il avait dis lui avait coupé l’herbe sous le pied. Elle essayait de se raisonner, il ne pouvait pas faire ça. Il faisait son macho, comme ça pour être viril. Même si il n’en avait pas besoin. Il dégageait, un, je ne sais quoi naturellement qui avait attiré Ellie dès qu’elle l’avait vu, sans savoir expliquer ce que c’était réellement. Sa voix ? Son allure de play-boy ? Son sourire angélique ? Ou son visage aux airs toujours délicats et qui aurait sans aucun doute pu lui permettre d’être mannequin ? Elle ne savait pas se l’expliquée elle-même. Elle le regarda quelques secondes, les sourcils légèrement froncés. Elle n’arrivait toujours pas à comprendre ce qu’il avait dis. Elle aurait voulu s’en aller, mais elle refusait, maintenant qu’il était venu vers elle ne pouvait pas se permettre de le laisser en plan, surtout qu’elle était certaine, elle aurait pu mettre sa main au feu, il avait hésité avant de venir la voir. Elle soupira doucement elle aussi.
Il n’avait pas du bien comprendre ce qu’elle avait voulu dire. Si c’était à cause de sa sœur qu’il ne lui avait pas brisé le cœur, comme il l’avait quelques secondes plus tôt ; alors elle pouvait remercier Oli. Mais là ; ils se trouvaient dans l’incompréhension totale. Elle préféra zapper totalement ce qu’il avait dis. Il suffisait qu’elle dise quelque chose de travers et voilà, elle aurait encore dit la seule chose qu’il n’aurait pas fallu dire. Si elle avait avouer qu’elle n’avait rien compris de ce qu’il avait dis, et que ça ne collait pas avec ses paroles précédentes il aurait encore trouver le moyen de la taquiner. Mais, là ; elle se sentirait vraiment idiote, plus qu’elle ne l’était déjà en tout cas. Elle le regarda et se contenta alors simplement d’approuver d’un signe de tête. Elle souria légèrement et haussa les épaules lorsqu’il dit que tout dépendait du côté duquel on se plaçait. Mais, le problème, c’est qu’elle aussi aurait du remercier Oli. Grâce aux nombreuses tentatives qu’elle avait essayées elle avait passé de nombreux moments avec Andrew. Des moments, qu’elle n’oublierait sans doute jamais. Certes, il y avait aussi eu des moments légèrement étranges, ou ni l’un ni l’autre ne savaient quoi dire. Comme maintenant non ? Mais le plus bizarre c’était que dans les minutes qui suivaient il y avait toujours quelque chose qui faisait qu’elle l’aimait encore plus. Une petite attention, et voilà…Rebelote…


"Je crois avoir aussi des bonnes raisons pour la remercier… "

Lorsqu’il lui parla de la fête. Elle ne put s’empêcher de rigoler. Evidemment, il la charriait encore. Elle souria. Pourquoi ça ne l’étonnait pas ? Elle le frappa doucement sur le bras en rigolant. Elle ne alors s’empêcher de se demander si il allait à la fête avec quelqu’un. Qui sait ? Peut-être la connaissait elle ? A tous les coups il en rencontrait beaucoup à la fête. Elle était sure que Chanel ne pourrait pas s’en empêcher. Miss California était au courant de ce qui se passait. Même, ici, elle arriverait encore à savoir ce qui se passait. C’était sans doute ça qu’elle trouvait le plus frustrant. Elle n’aimait pas cette sensation. Elle avait l’impression que la Miss savait tout sur sa vie, mieux qu’elle et qu’elle était sans cesse observer ce qui n’était pas un sentiment très agréable. Et savoir que cette fille, elle ne la connaissait même pas, enfin, qui garantissant que c’était une fille ? Et si c’était Andrew ? Elle ne put retenir un petit éclat de rire, pas à cause de ce à quoi elle venait de penser, mais à cause de ce qu’il venait de dire. Vraiment elle ? Elle était loin d’être invivable, et elle ne tirait pas cette tête. Elle souria. Elle devait avouer que c’était sans doute vrai. Elle ne put s’empêcher de le frapper sur l’autre bras. Comme ça, au cas où ce dernier était trop jaloux. Elle croisa ses bras devant sa poitrine en souriant

"Oui, c’est vrai, j’en suis même désolée pour moi. Mais je ne suis agréable qu’avec certaines personnes, tu sais ? Les gentilles personnes qui sont elle-même sympas avec moi…T’as compris ?"

Demanda-t-elle en penchant légèrement la tête sur le côté. Un beau sourire sur le visage. Un brin hypocrite. Elle n’ajouta rien de plus. Elle ne tenait pas vraiment à le casser, et en plus, elle ne savait pas trop quoi lui dire. En plus, le pire, c’est qu’elle ne savait plus quoi lui dire de ‘méchant’. Parce qu’elle avait peur qu’il le prenne mal ? Ou parce qu’elle était vraiment à cours d’idées ? Pour son propre amour-propre, elle préférait se dire que c’était la deuxième réponse qui était la vrai.
Quand il commença à parler du jeune homme, elle souria ; et l’écouta, son sourire était on ne peut plus fier. Elle avait l’impression de déceler une pointe de jalousie non ? Elle l’écouta avec beaucoup d’attention. Eh dire qu’il ne se doutait même pas qu’il s’agissait de lui !Elle rigola et le regarda. Elle allait à son tour le charrier, elle n’allait pas s’en priver mais elle le laissa continuer de parler. Elle se demanda alors comme elle réagirait si il lui avait dis la même chose, mais que la jeune femme n’était pas Ellie. Elle n’en savait rien, peut-être l’aurait elle charrier ?


"Oh…Monsieur Cooper serait il jaloux ? Ce jeune homme en question ne m’invitera sans doute jamais au bal de la St Valentin, et puis, il serait bien capable de faire ça en effet. Mais je sais pas trop quoi en penser. En tout cas, ne t’inquiètes il n’y a rien eu…"

**Même si je le voulais d’ailleurs…** Elle se demanda si il n’avait pas compris que c’était lui dont elle parlait. Elle le regardait avec tellement d’insistance. Comment ne pouvait il pas comprendre ? Peut-être qui lui faudrait être plus explicite ? Non, il n’aurait sans doute pas compris, et elle aimait le voir commencer à devenir légèrement jaloux comme ça. Elle ne pouvait s’empêcher d’être amusée par son comportement. Andrew jaloux ! Qui l’aurait cru ?!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Cooper

avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 26/01/2007

MessageSujet: Re: Un peu de tranquillité dans ce monde de brute (xD^^libre)   Sam 27 Jan - 19:05

Il était presque persuadé qu’elle aurait relevé la question parce qu’il y avait pleins de sous entendus dans sa remarque par rapport à ses remerciements, et pourtant elle n’en fit rien. Il se retourna alors sur elle, pour la voir acquiescer d’un léger signe de tête, sourire et hausser les épaules sans grande conviction apparente. Sa sœur avait pendant longtemps essayé de faire de ces deux la un couple en vain, alors s’il avait réellement eu envie de lui briser le cœur, il l’aurait fait sans se soucier de sa sœur, car celle-ci aurait été légèrement responsable de la peine de son amie non ? Elle connaissait son frère, charmeur de première catégorie….alors……
Il inclina alors légèrement la tête sur le côté, les sourcils froncés et l’espace d’un instant, se posa la question : « Pourquoi est ce que sa sœur tenait tant à les mettre ensemble ? »
Il se confiait beaucoup à elle et elle savait, bien qu’il parlait à demi mot, qu’il n’était pas indifférent au charme de la demoiselle qui n’était autre que sa meilleure amis mais se pourrait-il que celle-ci aussi ne soit pas indifférente au jeune homme ?
Non, ce n’était pas vraiment possible….
Bien que, si l’on remettait des morceaux d’information ensemble, il n’était pas rare qu’il sente entre eux ces instants de silence ou leurs regards parlent pour eux et où il sentait dans le fond de son estomac cette toujours et même boule qui s’insinuait …..Et ces instants, pouvaient venir aussi bien de l’un comme de l’autre….il se retrouvait murer dans le silence et parfois, il se regardait droit dans les yeux durant quelques minutes qui apparaissaient comme une éternité….une éternité de désir et de lutte contre soi….
C’est alors qu’elle l’interrompit dans sa réflexion pour lui dire qu’elle aussi avait des tas de raison pour remercier sa petite sœur et il esquissa un sincère sourire en coin qu’il adressa à Ellie…en hochant de la tête….
On pouvait dire que lui aussi il avait des tas de raison de remercier sa petite sœur pour toutes les heures qu’elle passait à l’écouter sans jamais ou rarement le juger..


« Oui, elle est géniale…… »

A ces yeux, Olivia était exceptionnelle et malgré son côté irresponsable, il veillait à ce qu’il ne lui arrive jamais rien de facheux, veillait à lui offrir selon ses possibilités un monde ou tout serait rose….comme il le ferait sans doute avec celle qu’il aimait, lorsqu’il se déciderait à lui remettre la clé de son cœur…..et encore, peut-être que ce serait trop tard…..mais, il n’en avait pas vraiment conscience.

Il se mit alors à la taquiner, ça au moins, il savait faire sans aucun risque et c’est alors qu’il la vit rire de ses railleries et qu’il l’accompagna dans son rire avant qu’elle ne lui mette un petit coup sympathique dans le bras droit avant qu’il n’exagère le tableau de la personnalité de la jeune fille aux cheveux châtains….
Elle était loin d’être ce qu’il venait de dire, bien au contraire, elle avait souvent le sourire et était pétillante de joie de vivre, mais il avait le don de ressortir de sa personanlité ce qu’il y avait de mois agréable à regarder. Alors, elle lacha un éclat de rire avant de meurtrir l’autre bras du jeune homme et de croiser ses bras devant sa poitrine… et prendre la parole…..de façon assez accusatrice dans son discours…Elle sous entendait qu’il était particulièrement désagréable avec elle...
C’était alors à son tour d’éclater d’un grand rire amusé…elle n’avait pas vraiment tort et la façon dont elle avait lancé ça était complètement irrésistible…A cet instant, s’ils avaient été un couple, il l’aurait sans doute embrassée tellement il l’avait trouvé ravissante à cette instant précis…..son sourire radieux et amusé à la fois, non contente de pouvoir remettre le grand brun à sa place, et la tête légèrement inclinaison le mettant au défi de répliquer….Alors, il s’approcha d’elle, presque machinalement, sans réfléchir de ses instants de sincérité qui le prenait parfois et ou le cœur avait raison du reste et tout en s’approchant d’elle il lui dit :


« c’est donc ça que je dois faire pour avoir un sourire et une attention ? »

Andrew ou comment inverser les rôles…..il se présentait en victime maintenant…et de toute sa haute taille, il mit ses mains sur le front de la jeune fille, précisément où elle s’était cognée pour frotter délicatement comme pour regarder si la bosse serait toujours pour la fête….

« Je suis désolé ma petite Ellie….tu ne t’es pas fait trop mal j’espere ? je ne voulais pas te faire peur….ou juste un petit peu… … » et il posa alors un baiser sur le front de la jeune fille avant de plonger ses yeux dans les siens et de lui lancer :

« Ca te va comme ça ? j’aurai droit à un sourire ? »
Heureusement qu’il n’était pas un timide où il aurait sans doute rougi de la voir si proche de lui, ce qui ne voulait pas forcément dire qu’il ne ressentait rien à cet instant précis …non au contraire, il en avait peine à respirer, cet envie de l’embrasser qui l’oppressait…Alors, il la lâcha pour mieux reculer et reprendre sa place un peu plus loin et lui donner son avis sur ce garçon qui apparemment, la faisait plus souffrir qu’autre chose et il se permit un commentaire dont il n’avait pas mesuré les conséquences….elle avait du entendre le brin de jalousie qui s’était pointée dans le fond de sa voix.
Il s’appuya contre la barrière à côté d’elle, regardant l’eau qui s’écoulait et il arqua un sourcil lorsqu’elle lui dit qu’il était jaloux….il ne s’en était même pas rendu compte et il s’empressa de nier les faits :


« Absolument pas ? je vois pas pourquoi je serais jaloux que tu aies seule à une fête…… »

Hum, la mauvaise foi par excellence…….
Et elle continua pour lui dire qu’il ne l’inviterait sans doute jamais à ce bal et en lui-même, il se demandait quel imbécile pouvait ne pas inviter cette fille, s’il pouvait il le ferait…
Bien sûr qu’il le pouvait, mais il se l’interdisait de toute manière….mais c’est machinalement qu’il lui répondit :


« Ben pourquoi il le ferait pas ? il a bien du se passer un truc pour que tu trembles comme ça …rien que d’en parler….....la preuve, tu en perds complètement les pédales, tu me crois jaloux…moi je m’en fous qu’il se passe un truc entre vous ou non…je comprends pas pourquoi une fille comme toi, continue à s’intéresser à un mec qui te voit pas….ou alors, il est timide ou alors…… »

Il pensa aussi sec à lui et les raisons qui le poussait à ne pas se déclarer…..et il dit un peu plus calmement, presque dans un chuchotement :

« il a peur ……… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellie Parker
Sex, drOgs and Rock&Roll !!!**
avatar

Nombre de messages : 270
Age : 31
[Etât d'Âme] : Confusions are bad dreams...**
[Love Baby ?] : And U ?Do you love me ?**
[ More ?] : Funky !!!Let's go the Fiesta !!^^Yeaah !!**
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: Un peu de tranquillité dans ce monde de brute (xD^^libre)   Sam 27 Jan - 20:52

Elle approuva d’un signe de tête lorsqu’ Andrew parla de sa sœur en disant d’elle qu’elle était géniale. C’est vrai, elle l’était, elle était même plus aux yeux de la jeune femme. C’était la seule meilleure amie qu’elle avait eu. Elle s’était toujours entendu avec tout le monde, mais avec Oli, c’était tellement différent, elles se comprenaient comme des sœurs, même si au fond, Ellie ne préférait pas être aussi proche d’elle, du moins, pas par des liens, sinon, ça aurait voulu dire qu’Andrew aurait été son frère est là, ça aurait bloqué ! Mais Oli et elle étaient tellement inséparables et sur la même longueur d’ondes, qu’en fait, elle savait que ça aurait pu être possible, mais tout le monde disait sans doute ça de sa meilleure amie. C’était d’ailleurs compréhensible. Une fois de plus, Ellie approuva d’un signe de tête, un petit sourire de côté. Elle se demandait comment Olivia réagirait si Andy (oui nouveau surnom) et elle arrivaient enfin à s’entendre, à être sur la même longueur d’ondes, et à s’avouer leur amour pourtant clair comme de l’eau de roche mais qu’aucun des deux ne voyaient. Elle aurait sûrement était heureuse, elle avait tellement essayé ; après avoir finalement jeté l’éponge même si ça ne lui ressemblait pas.
Elle le regarda inclinait la tête sur le côté et se demanda à quoi elle pensait, elle voulut lui poser la question, mais il aurait trop cru qu’elle s’en souciait et elle préférait se faire des films. C’était bien plus agréable, elle les contrôlait et elle pouvait les manier comme elle le pouvait. Elle le regarda, et inclina la tête du même côté que lui, comme si elle allait pouvoir y voir quelque chose. Elle souria et le regarda un peu avant de dire avec un ton qui témoignait de toute l’amitié qu’elle éprouvait pour sa sœur.


"Oli est une fille formidable je suis fière de la compter dans mes meilleurs amis. C’est bien de voir que vous vous entendez si bien tous les deux. "

Ellie était sincère, elle n’osait pas imaginer que Oli et Andrew ne se soit pas entendu, ça aurait été affreux, premièrement elle n’aurait sans doute jamais pu savoir des tas d’habitudes que sa meilleure amie décrivait sur son frère, et elle ne l’aurait peut-être jamais rencontré, qui sait. Elle l’aurait vu comme un être macho et manipulateur, un jeune homme inhumain pour qui sa sœur éprouvait tellement de haine que ça s’en serait ressentit sur les sentiments de la jeune femme, qui n’aurait rien cherché à faire d’autre qu’à connaître le jeune homme qui n’était vraiment pas comme ça, tout le contraire même. Elle n’avait jamais rencontré d’hommes pour qui elle éprouve de telles choses et elle agrippa le dessous de la planche en bois lorsqu’elle le vit s’approcher d’elle. En le voyant avancer, elle avait d’abord pensé qu’il voulait se venger des deux petites frappes avec lesquelles elle avait assommé ses bras. Elle fut étonnée de sentir alors la douceur de ses lèvres se poser sur son front elle se mordit la lèvre, discrètement, ou du moins, autant qu’elle le put et tint alors encore plus fort la planche, histoire de ne pas faire une bêtise et de poser ses lèvres à un autre endroit où l’accès lui était totalement interdit ! Elle le regarda alors, et ne put s’empêcher de laisser ses yeux le supplier de recommencer. Mais elle préféra le voir se reculer à contre cœur, sentant pourtant ce dernier battre à la chamade dans sa poitrine, Ellie ne put s’empêcher de se demander si il faisait un concours de claquettes avec ses genoux car le sol semblait s’être dérobé sous ses pieds tandis qu’elle tenait toujours la barrière. Elle le regarda et souria ; encore un plus grand sourire que quelques minutes avant. Elle le regarda, complice et en même temps, bien plus sous le charme qu’elle ne le laissait voir. Elle se ressaisit rapidement, espérant qu’il n’est pas remarqué la compétition qu’avait fait ses genoux et son cœur mais que finalement ce dernier avait remporté au la main puisqu’il semblait s’être attaqué à des saltos arrières. Elle essaya alors d’enchaîner des mots à la suite les uns des autres, difficilement.

"Il t’aurait peut-être juste suffit de le demander et tu en aurais sans doute eu plus, mais tu as une très bonne façon de convaincre les gens…"

Elle le regarda dans les yeux comme il le faisait si bien, les mains toujours accrochées fermement à la barrière. Elle lui adressa alors un grand sourire sincère, comme il semblait tant en vouloir. Elle aimait tant le regarder, ses yeux d’un bleu éclatant attirait automatiquement le regard, tranchant sur son ton mâte et ses cheveux court mais à la couleur clairement châtain. Elle souria de nouveau. Elle ne pouvait pas s’en empêcher, c’était plus fort, qu’elle. Surtout si elle savait, ou du moins avait l’impression que son sourire lui plaisait. Elle avait une bonne raison de ne pas cesser. Elle le regarda se reculer légèrement, comme si elle était alors devenu un vrai danger. Sans doute pour ses lèvres, en effet. Elle aurait été capable, dans une autre vie, de les lui abîmer à force de les embrasser, même avec la plus grande délicatesse qui lui aurait été donné d’avoir.

"Je vais mieux, t’inquiètes pas pour mon front, il s’en remettra, au moins je suis sure de pas t’oublier avec ça, dès que je me regarderait dans la glace je repenserais au moment où j’aurais pu tomber dans le lac, si, malin comme tu es tu ne m’avais pas tenu les mains. "

Elle rigola doucement. De toutes façons, elle n’aurait pas pu tomber puisqu’il aurait déjà fallu qu’elle arrive à passer, ce qui était loin d’être chose évidente. Elle le regarda et fixa ensuite son regard sur l’eau. Des fois elle aimerait être un poisson, elle était au moins libre et pouvait aller à sa guise dans tous l’océan découvrir d’autre poissons clowns, comme elle et découvrir le monde, le pied !(xd)

"Je sais pas…je disais ça comme ça…Mais, même pas un peu ?"

Demanda-t-elle avec un ton un peu boudeur et suppliant, histoire de lui faire avouer. La patience était loin d’être une qualité pour la jeune femme elle était une de ses filles qui voulaient tout savoir sur tout. C’était plus fort qu’elle. Grand défaut qu’elle assumait. La curiosité n’égalait pas la jalousie, et ça, elle ne le supportait pas. Elle ne l’avait d’ailleurs jamais été, à part quand elle aimait vraiment la personne, son cœur se pinçait lorsqu’il se référait à une autre femme qu’elle…

"Pourquoi aurait il peur ? Je suis un montre ?"Elle rigola et continuant en disant dans un sourire, amusée qu’il ne se reconnaisse pas lui-même et qu’il se critique comme ça…peut-être était ce la réponse qu’elle attendait depuis si longtemps la peur…"Je tremble pas, et je t’ai dis, je tiens à lui, mais je ne crois pas que se soit son cas malheureusement. Tant pis pour moi…Et je crois que c’est mieux si il m’invite pas. Une St Valentin entre amis c’est pas si mal…L’amour est loin d’être indispensable dans une vie…"

Rajouta-t-elle à son tour dans un murmure à peine audible. Elle mentait. Elle en rêvait tout le temps. Son cœur se serrait dès qu’elle le voyait et les films qu’elle se faisait étaient…impossibles. Elle ne les réaliserait jamais et elle ne voyait pas pourquoi elle le ferait. Les rêves étaient fais pour rester dans les esprits, et non pour entrer dans la réalité, surtout que la plus grande majorité du temps, ils étaient impossibles à réaliser…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Cooper

avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 26/01/2007

MessageSujet: Re: Un peu de tranquillité dans ce monde de brute (xD^^libre)   Sam 27 Jan - 23:50

Au milieu de tous les points communs qu’ils devaient avoir mais qu’il ne se donnait pas la peine de découvrir, l’admiration qu’ils avaient pour la Miss Cooper était celui sur lequel il ne se disputait pas et qu’il ne se cachait pas. Sa sœur Olivia était chaque jour le témoin du véritable caractère de son grand frère qui était dans la vie le garçon le plus sensible qui soi, et qui le cachait derrière cette carapace de mec macho et complètement désagréable et …..j’en passe les adjectifs qualificatifs qui ne qualifierait justement pas du mieux possible ce jeune homme. Il suffisait de le voir agir pour se rendre compte mais lorsqu’il était avec sa sœur, lorsque celle-ci lui confiait ses soucis, ses peines, ses tristesses, il devenait le garçon le plus sensible qui soit et ainsi faire de nombreux sacrifices pour la voir sourire….
En fait, il détestait voir les gens qu’il aimait et qu’il appréciait pleurer ou triste, cela le touchait et tour à tour, il pouvait être très en colère, au point d’avoir envie d’aller dire sa façon de penser à la responsable de ses larmes ou alors, consoler du mieux qu’il pouvait. Tout dépendait de son état d’esprit. Oui, Oli était toujours la pour lui, et il essayait d’être la pour elle aussi le plus souvent possible. Ils savaient les deux jeunes filles très proches et il ne fut absolument pas surpris de l’entendre lui dire à quel point elle pouvait être contente d’avoir sa sœur parmi ses amies intimes…
Sa sœur, a croire que c’était un sujet qui pouvait le rendre agréable, savait qu’elle aimait Ellie et il ne se cacha pas pour le lui dire :


« Oh, je sais que tu comptes énormément pour elle…….et c’est vrai que parfois, je me dis que sœur. …c’est pas assez fort comme mot pour décrire ce que je ressens ….et ce que je pense d’elle… »


Waouh, sortez les calendriers et faites une croix à la date du jour, Drew parlait de sentiment….c’était une grande première….il ne parlait jamais de lui et il était rare aussi qu’il parle de sa relation avec sa sœur mais il ne fallait pas le prendre pour un imbécile, il savait qu’elle parlait beaucoup et que des lors, elle était au courant que ces deux la étaient comme queue et chemise. Andrew n’avait jamais su partager avec une fille une relation d’amitié, cela allait toujours plus loin et il n’y croyait plus, dès lors, sa seule et unique confidente et amie était sa petite sœur.
Lorsqu’il s’approcha d’elle, il avait cru remarquer qu’elle était presque anxieuse, on pouvait presque lire sur son visage le trouble. Sans doute avait-elle eu peur qu’il se venge ou qu’il fasse semblant de la jeter par la rembarde, il aurait été tout à fait coapable donc, oui en fait, il pouvait comprendre qu’elle ne se sente pas spécialement à l’aise.
Il l’avait donc embrassé sur le front et lorsqu’il avait alors poser les yeux sur elle, il remarqua qu’elle se mordait la lèvre. C’est fou, les filles ont toujours tendance à faire ce geste lorsque quelque chose les troublent…d’ailleurs, en fait, même lui il faisait ça…bref, elle en était que plus craquante et il ne sut alors combien de temps il réussirait à lutter contre le monstre qui se battait dans son ventre et qui portait tantôt le nom de jalousie, amour, tendresse, affection, envie, désir….tout et rien de bien précis à la fois pour le moment.
Alors, il recula, reprenant tout d’abord sa place initiale avant de venir se mettre à côté d’elle, s’appuyant sur la barre et regardant la rivière qui s’écoulait pour recueillir ses impressions sur cette marque d’attention particulière et d’une rareté……semblable à celle des diamants bruts. Au fur et à mesure, le sourire de la jeune fille s’agrandissait et si elle se mettait à rougir, il ne donnait pas grand-chose de son propre cœur le petite Andy (je l’adopte), s’il la voyait rougir, il ne pourrait s’empêcher d’avoir envie de l’embrasser car il aimait cela…..une fille qui rougit est toujuors superbe mais si en plus c’était ellie, cela pourrait s’avérer dangereux…
De son côté, elle précisa qu’il n’était pas obligé d’en faire tant, que lui demander aurait suffit mais que malgré tout, elle adorait sa façon de convaincre les autres…


« Ah oui ? et dis moi, je peux obtenir quoi d’autre en t’embrassant sur la joue ? »

Une chose était sûr, c’est qu’il n’avait pas imaginé que cette attention lui ferait tant plaisir, à en voir son sourire, elle avait été agréablement surprise et lui aussi d’ailleurs, parce qu’il ne pouvait pas s’empêcher de le lui rendre et même s’il avait voulu, il n’aurait pu l’éffacer. C’est bête mais, alors qu’il l’entendait lui dire que son front allait bien, qu’il n’y avait aucun soucis à se faire et qu’elle penserait à lui à chaque fois qu’elle voyait son front, il était pres à lui dire, que lui, il n’avait pas besoin de ça pour penser à elle mais il préféra la taquiner un peu, il ne fallait pas non plus qu’elle reste sur cette impression….cette idée qu’il pouvait être gentil. ;..

« Ah bon ? tu as besoin de ça pour penser à moi ? c’est pour ça que tu ne m’appelles jamais…..en même temps, c’est clair que lorsqu’on tremble comme ça pour un autre, on a besoin d’une bonne excuse pour penser à moi, c’est évident…… »

La, s’il lui disait qu’il n’était pas jaloux, il était le roi des menteurs, alors, lorsqu’elle lui posa la question q’il ne l’était même pas un petit peu….il n’avait pas le cœur à lui dire non, d’autant plus qu’elle lui sortait un regard boudeur, presque piteux :

« Oh, Ellie, s’il te plait….ce n’est pas de la jalousie…ou alors, un peu, un tout petit peu juste parce que……..enfin….je sais pas et puis, pourquoi tu me regardes comme ça…. » lança-t-il en haussant un peu le ton, frustré de l’entendre dire ce qu’il était occupé à dire justement, tout ça parce qu’elle lui avait lancé LE regard qui tue…..

« On dirait que ca te ferait presque plaisir….qu’est ce que ça peut te faire ? »

Il n’avait pas été agressif mais il avait haussé un peu le ton juste par agacement. Mais ensuite, il lui avait précisé que peut être ce jeune homme avait peur, en pensant à lui et en parlant de ce garçon dont elle assurait ne pas trembler rien qu’en pensant à lui et il se dit alors qu’un jour sa sœur, lui avait dit que « Tout le monde sait qu’Ellie et toi êtes amoureux, a part vous deux……. » alors, il se dit que peut-être, que, tout mis ensemble, elle parlai de lui et si pas, peut-être qu’il pourrait profiter pour lui laisser sous entendre les raisons de sa propre attitude :

« Non, tu n’es pas un monstre, loin de la, tu es juste une fille et les hommes ont tendance à avoir peur qu’une fille lui prenne sa liberté…alors, on va parfois à l’encontre de ce qu’on pense ou ce qu’on voudrait pour préserver notre liberté…. Et puirs d’ailleurs, tu devrais arrêter de te mentir à toi-même, tu sais très bien que personne n’aime se retrouver seul autour des couples qui s’embrassent……»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellie Parker
Sex, drOgs and Rock&Roll !!!**
avatar

Nombre de messages : 270
Age : 31
[Etât d'Âme] : Confusions are bad dreams...**
[Love Baby ?] : And U ?Do you love me ?**
[ More ?] : Funky !!!Let's go the Fiesta !!^^Yeaah !!**
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: Un peu de tranquillité dans ce monde de brute (xD^^libre)   Dim 28 Jan - 2:03

Elle savait à quel point s’était étonnant de l’entendre dire ça et elle lui adressa de gros yeux, étonnés, elle souria. Waow, en effet le mot était on ne peut mieux parfait pour décrire ses paroles…si étonnantes sortant de la bouche d’Andy (mdr).Elle le regarda, avec espièglerie et un beau sourire en coin. Elle ne l’avait jamais entendu parler de ce qu’il ressentait ni sur ses amis, ni sur sa sœur et encore moins sur elle alors ses aveux, l’avaient vraiment étonnés, on ne pouvait pas dire autre chose, elle le regarda. Oui, Andrew Cooper avait un cœur…Elle souria. Ah sacré Oli, elle était tellement complice qu’elle avait réussi à le rendre humain durant quelques secondes! Incroyable, elle allait devoir lui en parler, comment faire autrement ? Eh dire qu’il avait dit ça d’elle. Elle était heureuse de l’entendre dire d’ailleurs, elle était sure que la grande amitié qu’elle éprouvait pour elle était réciproque et elle n’en avait pas besoin, mais, comment dire, le savoir la rassurait et lui donnait envie de la prendre dans ses bras, même si elle n’avait pas besoin de telles paroles pour mettre ses envies en actions…Non, Ellie était bien trop sentimentale et affective pour attendre de telles occasions. Elle souria et regarda l’eau défilait, en toute simplicité devant ses yeux. Olivia était la sœur qu’elle n’avait jamais eu, Andrew l’homme qu’elle aurait rêvé d’avoir mais qui avait trop le même caractère qu’elle pour qu’ils soient compatibles, c’était du moins ce qu’elle tentait, en vain de se répéter pour se convaincre, mais elle devait avouer que ça ne l’était pas du tout. Elle le regarda et fit une moue, vous savez, la même que celle que vous fais votre prof lorsque vous avez réussi à augmenter votre note d’un misérable point mais qu’il tente de vous rassurer en vous disant que vous n’êtes plus qu’à neuf avant la moyenne. Elle rigola, rien qu’en faisant et en pensant à Madame O’Toole elle avait l’impression d’avoir pris cinquante ans en moins de quelques secondes ! Elle pointa Andrew du doigt, d’un air assez direct, histoire de lui faire comprendre qu’il pouvait garder ses commentaires pour lui et elle préféra reporter son attention, du moins le peut qu’elle pouvait fournir au même moment et dit avec un sourire, toujours en le regardant son doigt finalement posé sur le haut du torse à Andynounet (lol)

"Dis lui en face ce que tu viens de me dire si c’est pas fais, elle t’adore tellement aussi…Et puis dis lui de faire une grosse croix rouge sur le calendrier…"

Elle rigola et remit rapidement ses mains dans les poches de son jean, si elle laissait son doigt là plus longtemps il risquerait d’arriver des choses qu’elle aurait sans doute regretter et elle ne voulait surtout pas le mettre mal à l’aise voyons !Elle haussa les épaules lorsqu’il lui demanda ce qu’il obtiendrait si il l’embrasser sur la joue. Elle eut envie de lui répondre franco ce qu’il risquait, et tout ce tiendrait en deux ou trois syllabes : un baiser, et c’était loin d’être la réponse qu’elle allait lui faire, non, l’opposé aurait été bien mieux. Enfin, gentiment quand même. En même temps, il faisait des efforts, et, le pauvre, elle ne voulait pas tout gâcher ! Elle le regarda mais changea rapidement son regard de direction, trop mal à l’aise et trop indécise sur la réponse qu’elle allait lui donner, elle sentait de nouveau son corps et ses genoux reprenaient leur danse, heureusement elle avait croisé ses jambes au bon moment, et avait évité la catastrophe à temps…ouf ! Il s’en était fallu de peu ! Elle le regarda et dit avec une intonation de voix on ne peut plus suave, mais c’était prémédité évidemment…

"Ma main aurait une folle envie de se poser sur ta joue et mes lèvres sur l’autre alors je ne sais pas vraiment quoi faire…Tu préfères quoi ?"

Les gestes avaient suivis les paroles. En même temps de lui avoir fais clairement comprendre qu’elle aurait pu le gifler, gentiment bien sûr, quoiqu’ elle ne l’avait pas préciser, sa main était venu se poser sur sa joue gauche, et lorsqu’elle avait parlé de l’embrasser sur la joue alors ses lèvres avaient effleurées cette dernière tandis qu’elle murmurait sa question fatidique, toujours avec le même ton…Elle ne bougeait plus, et se sentant bien mieux et moins désarmée que tout à l’heure, elle continuait d’essayer de le regarder, tandis que sa main restait sur sa joue. Certes, elle tremblait légèrement mais elle-même avait du mal à le sentir alors lui…Quoique, elle prie intérieurement pour que ce ne soit pas le cas…
Elle ne tarda pourtant pas à reprendre sa place initiale, un sourire fier sur les lèvres, elle aimait bien le taquiner mais aussi jouer avec lui. Toujours aussi gentiment ça allait de soi. Mais, sans vraiment savoir pourquoi elle aimait savoir qu’elle contrôlait la situation et non que c’était l’inverse, là, elle se sentait bien plus idiote et stupide que jamais et généralement c’était souvent le cas, dans la majorité, chose qui ne lui plaisait pas du tout. Elle détestait ce sentiment que, pourtant ce beau ténébreux arrivait à immiscer dans son ventre qui semblait se tordre à chacun de ses mots qu’elle prenait temps de savourer…


"Mais je te rassure cher Andrew je ne pense que très rarement à toi, là dès que j’aurais le temps de m’apercevoir dans une glace je me rappellerais de cette fois ou tu as faillit me faire tomber…Mais où malheureusement ta tentative à échouer, dommage, essaya une prochaine fois "

Elle souria et secoua légèrement la tête. Oui, elle était loin de la vérité, mais non, il n’avait pas besoin de la connaître…Elle le regarda et écouta la suite de sa phrase, toujours en se mordant la lèvre avant d’hausse les épaules comme un pauvre enfant qui ne sait pas pourquoi le gâteau à disparu et le chocolat est autour de ses lèvres. Elle le regarda, toujours avec ce même air, contente d’elle au fond qu’il l’avoue…

"Oui ça me fait plaisir que tu l’admettes, Andrew jaloux ? Mmmh, tu sais que je pourrais te torturer avec ça ?"

Elle ne put retenir ce ton de défi qui s’était installé dans sa voix le temps de cette phrase. Elle l’écouta ensuite la rassurer en lui disant qu’elle n’était pas un monstre et fut obligée de cacher ses joues avec ses mains, retenant sa tête et cachant presque entièrement son visage pour ne pas dévoiler ses joues qui commençaient à devenir rouges tant la chaleur de l’endroit l’oppresser, mensonge une fois de plus à elle-même…

Oui je le sais en effet, mais tu me connais non ? Je ne pense pourtant pas être ce genre de filles qui demandent beaucoup d’attention et qui volent la liberté j’en ai besoin aussi… Et puis…non, oublies…"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Cooper

avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 26/01/2007

MessageSujet: Re: Un peu de tranquillité dans ce monde de brute (xD^^libre)   Dim 28 Jan - 15:51

Bon, d’accord, c’est vrai qu’il était plus que rare qu’il parle comme ça de sentiments mais il s’agissait de sa sœur et ça faisait un petit moment qu’il n’avait plus pu discuter avec elle et au final, c’est ainsi qu’il se rendait compte à quel point elle pouvait lui manquer et a quel point encore il pouvait tenir à elle. Lui parler, faisait partie de ses choses qui lui font du bien…
Néanmoins, le sourire espiègle et le rictus en coin était un rien de trop sur le visage de la jeune fille et c’était sans doute sur le meilleur moyen pour qu’il se referme comme une huître et redevienne celui qu’on connait qui à première vue, était le genre de mec qui ne sait pas ce qu’est un sentiment. Et alors qu’il s’apprêtait à lui faire une petite remarque désobligeante mais, la façon dont elle l’avait regardé, comme s’il venait de gagner des points dans son estime le fit presque fondre. Oui, il s’était soudainement senti comme flatté de voir ce genre de regard dans les yeux de la jeune fille et il n’eut pas vraiment le courage de reprendre ses airs de mec macho, lui offrant un morceau plus tendre de sa personnalité même si la demoiselle le pointait du doigt avant de poser ce même doigt sur le haut du torse du jeune homme qui se sentait presqu’ennuyé de la voir réagir comme ça et se passa la main derrière la tête, un peu ennuyé alors que la belle Ellie lui conseillait de le confier à la jeune fille, de dire à sa sœur à quel point elle comptait pour lui et elle y ajouta une petite touche de raillerie en parlant de calendrier alors, il lui lança avec la même expression elle :


« Mais, je ne suis fait que de surprise très chere….. »

Elle rangea son doigt dans sa poche avec le reste de ses doigts et haussa les épaules alors que lui avait sur le visage cette expression de malice, la regardant du coin de l’œil avnat qu’il ne reprenne un jeu qui pouvait être dangereux pour les deux jeunes gens. Il l’avait embrassée sur le front et elle, alliant le geste a la parole elle passa sa main sur sa joue avant d’embrasser l’autre.
Andrew avait alors senti dans sa poitrine un sursaut si fort qu’il avait presqu’eux l’impression qu’elle avait pu le sentir ou le lire dans ses yeux.
Il ne dit rien, pas un mot, la laissant faire, plongeant ses yeux dans les siens et il était en train de se demander comment il arrivait à ne pas l’embrasser, comment il faisait pour garder un tel contrôle sur lui-même alors qu’il sentait le rythme de son cœur s’accélérer et sa respiration était plus saccadée, n’osant pas respirer de peur qu’elle remarque que le rythme avait changé. Alors, quand elle lui demanda ce qu’il préférait, il répondit presque dans un chuchotement, le son de sa voix légèrement brisée par cet émotion qui prenait le contrôle de sa personne :

« Te laisser maître de tes choix….. »

Elle se détacha alors du jeune homme qui aurait une fois de plus adoré la retenir, saisissant sa main et l’attirant à lui pour l’embrasser mais il aurait fallu assumer ses actes et ça, il n’était pas vraiment sûr d’en être capable. Il n’aurait pas aimer avoir à lui faire croire que c’était de sa faute, que c’était elle qui l’avait allumer alors qu’il n’avait rien fait d’autre que de se laisser succomber à ses propres désirs alors non, il se retint et la laissa afficher ce sourire fier et victorieux sur les lèvres alors qu’il l’avait taquiné quant à sa bosse et qu’elle lui répondait qu’elle ne pensait que rarement à lui. C’est alors qu’avec toute la délicatesse qui lui manquait dans ces moments où il s’apprêtait à être plus cinglant que sympathique qu’il lui dit :

« Si j’étais toi, je ne parlerais pas trop vite en ce qui concerne ma tentative échouée qui n’en était pas une, je peux encore te jeter dans la rivière tout habilée, il suffirait juste que… enfin, je ne dirais rien de plus pour le moment….»

Non, parce que la conversation prenait un tour un peu plus sérieux qui ne l’avait imaginé et des vérités commençait à sortir avec beaucoup de subtilité et d’autres un peu moins. Elle pourrait le torturer par rapport à cette jalousie naissante qu’il avait avouée ? qu’importe, il aurait vite fait de la remettre à sa place :

« Tout le monde sait que je ne vis que pour voir les autres m’aimer, sans rien leur offrir en retour…alors, oui je suis jaloux quand une fille tremble pour un autre mais c’est juste une question d’égo, t’affole pas, tu te ferais du mal…. » lui lança-t-il d’un ton cinglant et cynique, tout simplement pour se protéger lui-même en bon égoîste qu’il était.

Mais alors que la conversation reparait sur la fête de fin d’années, c’est la qu’il lui confiait ce qu’il avait vraiment sur le cœur, en fait, il lui parlait avec beaucoup de sincérité, c’était facile, il parlait d’un autre et il n’avait pas l’impression de parler de lui. Il ne s’en rendait pas vraiment compte. En fait, il faisait ces propres constations et il les lui confiait comme pour la rassurer par rapport à cet homme en lui dévoilant ce qui l’empêchait de s’avouer pleinement ces sentiments pour lui.
Si elle lui aviat posé une question plus directe, elle aurait eu pour réponse un brin de dédain mais la, il ne parlait pas de lui……même si elle, faisait allusion à lui. Alors, lorsqu’elle lui dit qu’elle n’était pas le genre de fille à demander beaucoup d’attention, il se mit à rire parce que par définition, les files demandaient de l’attention. Elles sont si fragiles parfois et puis, quand on est amoureux, on a envie de créer autour d’elle une bulle dans la quelle sa vie serait rose parce qu’il se chargerait de porter leurs angoisses, pour qu’elle n’ait rien à avoir à supporter.
Elle n’avait pas fini sa phrase, elle allait continuer mais n’avait pas suivi….lui, il préféra ne pas relever la question et il ota ses basket sous le regard incrédule de la jeune fille et fit quelques ourlets à son jeans avant d’enchaîner :


« Alors, c’est le moment » dit-il en regardant la montre qu’il portait à son poignet « de te faire ravaler ton sourire victorieux de tout à l’heure »

Et en moins de temps qu’il ne lui fallu pour le dire, il saisit la jeune fille, la soulevant comme des jeunes mariés qui s’apprêtaient à franchir le seuil de la suite nuptiale de l’hotel et il se hata de descendre les quelques petites escaliers qui menaient au lac il fit quelque pars dans l’eau avant de lancer le poids plume qu’il tenait entre ses bras dans l’eau pour filer s’asseoir sur une des marches du ponton.

« elle est bonne ? » lança-t-il mort de rire de la voir ainsi trempée…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellie Parker
Sex, drOgs and Rock&Roll !!!**
avatar

Nombre de messages : 270
Age : 31
[Etât d'Âme] : Confusions are bad dreams...**
[Love Baby ?] : And U ?Do you love me ?**
[ More ?] : Funky !!!Let's go the Fiesta !!^^Yeaah !!**
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: Un peu de tranquillité dans ce monde de brute (xD^^libre)   Dim 28 Jan - 18:04

Elle souria. Elle le savait qu’il n’était fais que de surprises, elle avait, avec le temps, eu de quoi le remarquer. Elle commençait à le connaître. La personnalité du jeune homme était d’ailleurs très complexe, et parfois, elle était encore étonnée par son comportement. Comme il allait le plus prouver. Quelques secondes plus tard. Elle le savait doué pour retourner les situations à son avantage et en tirer le meilleur profit possible. Doué pour avoir le dernier et avec sa manie de se renfermer sur lui-même et de ne dévoiler que ce qui ne lui retomberait pas de dessus, ou ce qu’il ne regretterait pas. A force de faire des choix comme ça Ellie était sure qu’il se privait souvent de dire des choses. Elle était un peu comme lui, mais pas autant. Elle avait un minimum de franchise parfois. Elle le regarda. Peut-être qu’il commençait à avoir confiance en elle ? En même temps comment serait ce possible ? Il avait simplement du vouloir partager ses sentiments sur sa sœur à quelqu’un. Mon dieu, comment cerner correctement cet étrange personnage ? Elle ne savait jamais comment interpréter ses actes. Des fois elle se demandait si il jouait encore à la taquiner comme il l’avait fais si bien quelques minutes auparavant, ou si il voulait vraiment être gentil. Elle n’en savait vraiment rien. Et ça la mettait parfois mal à l’aise. Elle mettait du temps à répondre tout ça parce qu’elle essayait tant bien que mal d’analyser son comportement, et elle n’y arrivait pas. Rarement. Elle essayait de trouver le pourquoi du comment…En vain, comme d’habitude, alors avec le temps elle avait finit par désespérer de comprendre un jour Andrew et avait préféré agir comme elle l’aurait fais si ça avait été Jay, ou Nickus, ou n’importe quel autre gars…

"Je crois que je l’avais remarquer en effet. Quand on ne sait pas à quoi s'attendre; Andrew…"

Peut-être qu’il n’avait pas compris ce qu’elle avait voulu dire d’ailleurs sa dernière phrase n’avait pas vraiment de sens mais elle, elle parfaitement comprise. Elle le savait adepte des sports extrêmes, de la natation et elle savait qu’il aurait été capable de n’importe quoi pour éprouver de nouvelles sensations, alors, ça lui prenait souvent sur un coup de tête de faire bouger les choses. Et ça, Ellie n’était que trop proche de la vérité pour se rendre compte qu’elle allait arriver bien plus vite qu’elle ne l’avait prévu cette petite crise de folie et de vengeance aussi en quelque sorte.
Eh voilà encore une fois ! Comment récupérer l’avantage, dix leçons avec Andrew Cooper. Elle ne savait pas quoi faire. De nouveau elle se retrouver désarmée devant lui. Elle ne savait plus quoi dire. Elle le regarda, avançant son visage vers le sien. Un peu plus et elle sentait son souffle. Rien que par curiosité elle s’avança encore légèrement. Lui faisant face, et étant plus petite que le jeune homme elle releva son regard vers lui et resta comme paralysée durant quelques secondes. Son cœur lui disait de se lancer. Après, elle ne savait plus quoi faire, soit elle le baffer, soit, soit elle l’embrasser…sur la joue. Et c’était sans doute la partie lui plus compliquée. Elle le regarda, et brusquement déposa un baiser sur sa joue, laissant une belle marque de gloss. Elle rigola en voyant le résultat, elle avait complètement oublié ce petit détail.. Elle avait laissé une belle marque, quelques paillettes ressortaient avec le soleil. Elle fit semblant d’être désolée, alors qu’en fait, ça la faisait bien rire. Elle souria et commença à l’enlever doucement avec son pouce.


"Tu sais que ça te va super bien les paillettes ?"

Elle lui adressa un nouveau beau sourire. Même si on aurait pu croire que ce dernier serait moqueur, ce n’était pas du tout le cas. Il était simple, un peu amusé mais rien de bien méchant. Lorsqu’elle se fut assurée qu’il n’y avait plus aucunes traces sur sa joue elle souria et enleva alors le gloss qu’elle avait désormais, elle, sur le bout des doigts. Elle le regarda. Et prenant soin de s’assurer qu’elle n’avait rien laissé, elle tourna légèrement sa tête. Non, plus rien. Elle le luit fit comprendre avec une petite moue négative.

"Toi ? Me jeter dans l’eau ?Hum…je ne te le conseillerais pas … je sais pas nager…"

Dit elle avec un beau sourire. Si elle ne savait pas nager, alors elle avait du avoir du mal pour réussir à intégrer des cours de natation synchronisée. Et faire les spectacles durant trois années consécutives, mais ça, elle était sure qu’il ne le savait pas et elle pouvait encore lui faire croire qu’elle avait une peau bleue de l’eau, même si elle adorait cette dernière au contraire. Elle le regarda, prenant un air vraiment terrifié à l’idée qu’il puisse la jeter dans l’eau. Certes, elle n’était pas bien profonde, mais elle avait entendu dans une émission, qu’il en fallait peu. Enfin, pendant qu’elle essayait de le supplier, lui continuait son discours sur sa jalousie. Elle approuva à chaque mot qu’il disait, en effet, il était égoïste, il faisait du mal aux autres, et si il aimait des femmes c’était juste parce que ces dernières l’aimait. Comment Judith avait elle donc fais pour sortir avec lui ? Cette garce avait réussi à lui voler son cœur, et comme une idiote elle l’avait laissé. Depuis, elle ne savait pas si il avait eu quelqu’un d’autre, elle espérait sincèrement que non. Imaginer une autre femme dans ses bras, une femme qui ruinerait ses espoirs et ses rêves. Non, elle refusait de voir la vérité en face, elle serait aussi jalouse que lui dans sa situation. C’était d’ailleurs pour ça qu’elle se taisait. Elle n’avait pas besoin de lui préciser, ni de lui demander où en était sa vie amoureuse surtout qu’elle ne voulait pas du tout le savoir. Enfin, si, juste pour s’assurer que personne n’était dans son cœur à sa place

"Je te retrouve exactement dans ce que tu viens de dire. C’est sans doute pour ça que tu n’es pas avec quelqu’un. oh mon pauvre Andrew, je compatis tu sais…mais peut-être que de temps à autre tu devrais te montrer un rien peu agréable…à ne penser qu’à toi, voilà le résultat, tu n’as aucune relation stable…En même temps, c’est plus à la mode alors…"

Ajouta-t-elle finalement pour essayer de se rattraper comme elle le pouvait. Ce n’était pas une bonne idée de parler sentiments. Non, vraiment pas, surtout qu’en même temps elle l’avait chercher, taquiner un peu, en reprenant la même phrase que celle qu’il avait utilisée quelques minutes auparavant. Elle le regarda, ses mains toujours dans ses poches. Elle ne comprenait pas pourquoi il faisait un ourlet à son pantalon. Et tandis qu’elle ne terminait pas sa phrase, lui regardait sa montre. Elle fronça les sourcils et ne comprit que quand il l’attrapa pour la porter. Elle ne touchait plus le sol et arrêtait pas de se tortiller pour qu’il la fasse redescendre, ses bras quand même autour de son cou, histoire qu’elle ne se casse tout de même pas la figure, ça aurait été bête sinon. Elle n’arrêtait pas de le supplier mais le jeune homme ne semblait rien vouloir entendre. Sans cesser de gigoter elle voyait l’eau se rapprocher d’elle, et préféra fermer les yeux, posant son front sur l’épaule du jeune homme, pestant légèrement. Finalement elle tomba dans l’eau. Elle ne mit pas longtemps à enlever rapidement une boucle d’oreille lorsqu’elle fut sous l’eau, et remonta à la surface. Elle rigola et secoua sa tête. Ses vêtements lui collaient à la peau, d’une façon pour le moins désagréable. Elle le regarda, sourcils froncés, mains sur les hanches. Mais un léger air amusé sur le visage.

"Franchement, c’est pas marrant je te jure…Arrête de rire comme ça poule mouillée…Enfin, non,ça c’est plutôt moi finalement…"

Lui lança-t-elle avec un petit sourire gêné. Puis elle voulut remettre ses cheveux en petit chignon pour qu’ils ne lui atterrissent pas devant les yeux mais elle remarqua qu’il lui manquait une boucle d’oreille…

"Et mer…mince !!"
Pesta-t-elle évitant de peu de sortir une vilaine chose de sa bouche, xd. Elle commença alors à regarder autour d’elle, désespérée, faussement

"J’ai perdu une boucle d’oreille"

Dit-elle alors que cette dernier se trouvait rangée dans sa poche. Elle continuait de regarder autour d’elle. Mais aucunes traces. Elle regarda Andrew, lui demandant, en un seul regard de l’aider.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Cooper

avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 26/01/2007

MessageSujet: Re: Un peu de tranquillité dans ce monde de brute (xD^^libre)   Dim 28 Jan - 19:10

Il n’avait pas relevé sa question sur l’imprévisibilité(^^) du jeune homme et de la façon qu’il pouvait avoir de se sortir des situations les plus cocasses ou parfois même des plus épineuses, alors que personne ne l’y attendait. Il avait le chic oui, pour trouver une solution à chaque chose, à chaque problème, de façon à sortir toujours vainqueur ou la tête haute. C’était pareil dans son histoire avec Judith, s’il avait mal pris qu’elle le largue, juste question de fierté, il fallait admettre qu’il n’avait rien fait pour la garder et avait trouvé un moyen pour faire croire à tous qu’elle l’avait laissé tomber par dépit, désespérée de ne pas avoir pu obtenir de lui toute l’attention qu’elle attendait, et personne n’avait cherché à savoir si c’était vrai ou non, parce qu’il n’en parlait jamais lui-même. Il avait sélectionné les personnes à qui susurrait par pur hasard cette explication tout à fait anodine, ces personnes qui pourraient faire de parfait paparazzi ou reporter pour les canards à scandale et qui ne savait tenir un secret. Une seule personne avait suffit et les moins intelligents avaient finis par croire à cette histoire alors que dans le fond, lui-même ne savait pas vraiment pourquoi Judith l’avait laissé tomber.
Elle de son côté, s’amusait à jouer un peu avec lui et vu de l’extérieur, on aurait même pu croire qu’elle profitait de sa gentillesse pour lui offrir un brin d’affection, en fait, il se rendait compte que sa sœur n’avait pas vraiment tort. Au dela des apparences, si on était gentil avec la miss, elle savait à son tour se montrer des plus agréables et aussi douces que possible. Et Dieu seul sait si la douceur pouvait être un de ses nombreux atouts qui pouvaient faire craquer le jeune homme. Le soucis, était qu’il ne craquait jamais bien longtemps. Il se montrait adorable le temps de quelques soirées et puis, il se lassait bien vite d’elle. Peut-être que c’était tout simplement parce qu’il recherchait en elle la personnalité de la jeune Ellie qui, comme tout être humaine, est unique et donc, à sa personnalité propre. Ellie, était la constamment lorsqu’il était avec une autre, et oui, peut-être était-ce une de ses raisons qui le poussaient à ne jamais plus s’aventurer dans une histoire.
En fait, il y avait tellement de raisons pour qu’il prefère rester célibataire et coureur…sa liberté, son indépendance, Ellie, ses sentiments pour elle, la peur de perdre ce qu’il s’’est battu pour obtenir, les sensations nouvelles et les sensations fortes qu’il se faisait vivre…tellement de raisons qui l’obligeaient à jouer avec elle le jeu du mec sans cœur……
Elle avait posé un baiser pailleté sur sa joue et le sourire aux lèvres, amusée par ces restes qu’elle avait laissé, qu’il imaginait parfaitement brillante sur ses joues par expérience, sa sœur lui déposait toujours du gloss sur les joues, quand elle rentrait des cours et il brillait de partout…donc, il imaginait bien. Elle se mit à rire et en enleva les résidus de paillettes, elle lui assura que les paillettes lui allaient plutôt bien…..et sans doute un peu troublé par la douceur de sa main, par cet attention qu’elle lui offrait, par les battements de son cœur incessant et sa respiration incontrolable, c’est sans trop réfléchir, dans un élan de sincérité qu’il répondit dans un murmure :


« Pas tant qu’à toi….je t’assure… »

Et c’est presque machinalement qu’il avait posé ses yeux sur les lèvres à peine plus glossées de la jeune fille résitant tant bien que mal à cette envie de gouter à ses lèvres si pleines à souhaits et il faut presque rassuré de la voir s’éloigner, lui permettant de reprendre le contrôle de ses esprits…
Lorsqu’elle précisa qu’elle ne savait pas nager, il préféra ne pas non plus relever la question, il était bien décidé à la jeter à l’eau, valait donc mieux ne pas en parler, cela n’aurait servi absolument à rien d’autres que de lui mettre la puce à l’oreille et sa surprise aurait été gachée alors il se contenta d’hausser les épaules et d’ajouter un : « Joue avec moi et c’est à tes risques et périls » avant que la conversation ne reprenne un tournant un rien plus sérieux.
C’est fou, on aurait presque dit qu’ils étaient pour quelques instants deux adultes qui s’expliquaient les raisons de cette relation compliquée entre eux.
C’était si innatendu et si étrange de la part d’Andrew, en même temps, il ne s’en rendait pas vraiment compte…non, il ne se rendait pas compte qu’il réalisait lui-même les raisons et qu’il les lui expliquait par la même occasion, il faut toujours un peu de temps aux hommes pour comprendre.

Bien entendu, il ne pouvait pas trop lui en dire et donc, il ne pouvait pas lui dire qu’il était jaloux parce qu’il aurait juste préférer qu’elle était amoureuse de lui, parce que la aussi, cela aurait été égoïste. Il aurait voulu le savoir pour se dire « Ok, elle est amoureuse de moi, donc, si j’entretiens ça, je peux mener la vie que je veux et quand moi je serai prêt à me lancer dans une histoire sérieuse, je frapperai à sa porte, elle m’attendra…….. »
Oui, c’était égoïste mais il savait qu’il aurait du mal à supporter la voir avec un autre mais qu’il ne se sentait pas prêt pour une histoire sérieuse, même si elle lui ressemblait tellement qu’il savait qu’elle ne lui en demanderait pas trop, mais cela faisait partie de son caractère, lorsqu’il est amoureux, il peut tout offrir de sa personne…..au risque de s’y perdre d’ailleurs….en fait, ce sont ses propres sentiments qui lui faisaient peur pas la jeune fille….

Elle, elle utilisa les mêmes mots que lui précédemment et dans un rictus moqueur, les sourcils arqués, il lui dit :


« Mais qui te dit que j’ai envie d’être avec quelqu’un ? si c’est ce que je souhaitais, ce serait déjà fait……et c’est pas une question de mode…….. »

Il venait de remonter son pantalon, de regarder sa montre, comme par réflexe tout en l’écoutant et en lui répondant et en moins de temps qu’il ne fallut pour le dire, elle était dans l’eau…et lui, assit sur les petits escaliers du ponton mort de rire, et voir sa tête ne faisait qu’en rajouter…..elle avait beau afficher un sourire, il se doutait qu’elle n’avait trouvé ça que moyennement marrant mais il aimait faire de ses instants si rare qu’il passait avec elle des instants inoubliables….sans doute pour s’en rappeler avec le sourire et cultiver en lui ce désir de la voir…..mais une fois encore, c’étiat pas vraiment conscient…..

Apparemment, dans sa descente à l’eau, elle avait perdu une boucle d’oreille…Zut, il n’avait pas voulu lui faire perdre un objet précieux….et son sourire s’effaça alors de son visage…


« Oh, mince comme tu dis » lança-t-il toujours assis sur la marche alors qu’elle lui lançait un regard suppliant pour qu’il vienne l’aider…

« Ellie, ne me regarde pas comme ça s’il te plait…je n’irai pas dans l’eau pour t’aider et puis comment tu veux la retrouver c’est pas possible…… »

Mais, comment résister à ce sourire mutin, à cette moue irrésistible, ce regard suppliant, cette expression piteuse…

« Ok ca va…. » lança-t-il en se levant et en ôtant son T shirt, se redressant pour le déposer sur son sac qu’il avait mis au côté de celui de ellie, au bord de la rambarde. En même temps, l’idée d’entrer en jean’s ne lui plaisait pas spécialement mais, il ne se sentait pas non plus l’audace de l’enlever et au pire, il avait un survet dans son sac….

« Qu’est ce que tu ne me fais pas faire je te jure » lança-t-il en s’avançant dans l’eau affichant une expression terrible parce que l’eau était trop frâiche pour le jeune homme qui …préférait de loin l’eau chauffée de sa propre piscine ou de celle de la ville….

« L’eau est froide en plus et je me demande vraiment ce qu’on va pouvoir trouver sous l’eau….. »

Il s’approcha alors d’elle observant la boucle qu’elle n’avait pas perdue :

« Qu’est ce qu’on cherche au juste ? mais tua s vu comme c’est petit ? on la retrouvera jamais….je t’en offre une paire si tu veux, mais je vois pas comment on pourrait la retrouver…. »

Elle était tout sauf idiote alors, oui, elle savait qu'elle ne la retrouverait pas alros....qu'est ce qu'elle lui préparait donc comme mauvais coup ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellie Parker
Sex, drOgs and Rock&Roll !!!**
avatar

Nombre de messages : 270
Age : 31
[Etât d'Âme] : Confusions are bad dreams...**
[Love Baby ?] : And U ?Do you love me ?**
[ More ?] : Funky !!!Let's go the Fiesta !!^^Yeaah !!**
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: Un peu de tranquillité dans ce monde de brute (xD^^libre)   Dim 28 Jan - 21:54

Elle le regarda avec un sourire. Elle fut agréablement soulagée de voir qu’il n’avait pas mal pris le fait qu’elle l’ait embrassé sur la joue. En même temps ce n’était que du gloss, mais il aurait suffit que ; et il aurait sans doute eu du mal à comprendre la situation.

"Je…Euh…Merci…"

Elle était vraiment désolante des fois. Elle n’avait rien trouvé d’autre à dire. Comment faisait il ? Comment arrivait il à la déstabiliser en moins de deux secondes. Il suffisait qu’il la regarde, un petit instant et elle avait l’impression que son cœur exploserait. Elle n’arrivait pas à comprendre cette drôle d’impression. Parfois, elle osait se demander comment elle aurait pu vivre sans le connaître, lui, et tout ce qu’il faisait éveiller chez elle. Elle ne savait pas, difficile à dire. Si elle l’avait rencontré dans la rue elle l’aurait sans doute charmer, draguer, et inventé un prétexte pour pouvoir l’aborder, mais elle faisait ça avec tout le monde. La première fois, elle s’en souvenait très bien…Oli, elle était à l’origine de beaucoup de choses entre ces deux là. Elle connaissait Olivia depuis un moment, depuis son enfance, et elle avait connu très rapidement Andrew, au fil du temps ce dernier était devenu bien plus grand, plus beau, séduisant et au sens de l’humour…illimité…Bref, l’homme parfait et idéal pour la jeune femme. Ca c’était d’ailleurs confirmé au fil du temps, mais elle s’était rendu compte que ça ne semblait pas être la même chose pour lui. Ces histoires étaient d’un compliqué quand on ne savait rien. Oli avait essayé, plus d’une fois, mais en vain. Il lui avait tout de suite plu, et elle avait gardé tout ça pour elle durant pas mal de temps. Encore grâce à Oli, elle avait osé l’approcher un peu plus. Elle s’assurait sinon pour essayer de l’éviter, gentiment, mais elle allait chercher un verre au soirée et ne revenait jamais. Elle feignait de ne pas les avoir trouvés, alors qu’en réalité, ce jeune homme l’intimidait bien trop pour qu’elle ose aller à sa rencontre. Jusqu’à ce qu’il lui demande en face si elle faisait exprès de s’en aller. Leurs jeux taquins avaient commencés comme ça. Elle avait évidemment répliqué que non. Vous la voyez avouer qu’elle l’évitait pour ne pas avoir envie de lui sauter dessus ? Non, c’était ridicule ! Alors elle était resté avec lui, et c’était assurée pour être la plus froide et la moins attirante possible pour lui. Et elle avait l’impression d’avoir gagné. Elle avait réussi à dégoûter à tout jamais Andrew d’elle. Chose qu’elle commençait sérieusement à regretté. Elle s’imaginait mal se montrer gentille du jour au lendemain sans lui donner d’explications… Mince ! C’était exactement ce qui était en train de se produire !

En effet, pourquoi voudrait il être avec quelqu’un ? D’ailleurs, même elle, pourquoi voulait elle être avec lui ? Comme il le disait il brisait des cœurs et n’aimait pas, il voulait juste être aimé et en recevoir tous les avantages sans en donner aucun. Pourtant lui, même si il ne le voulait pas, ou si ce n’était pas ce qu’il cherchait, il lui remplissait le cœur de choses dont elle avait besoin et qui lui rappelait toujours de bon moments, même si il la taquinait et qu’elle ne savait pas comment le prendre, elle accepter presque tout ce qui venait de lui, et ne le prenait pas mal. Parfois elle faisait semblant mais ce n’était que pour se faire plaindre et jouer. Elle aimait la comédie, surtout lorsqu’elle lui permettait de gagner des beaux sourires et des marques d’affection en tout genre. Dans le genre petite peluche à câliner elle remportait sans aucun doute le prix. Elle adorait ça. Et elle était loin d’être égoïste lorsqu’on lui en demandait un. Elle haussa les épaules de nouveau quand il lui parla. Elle l’imaginait plus avec quelqu’un que seul en fait, si il avait besoin de liberté, pourquoi ne pas trouver une fille qui ne soit ni jalouse ni possessive ? Pourquoi ? Peut-être parce que les filles comme ça, elles n’existent qu’en rêve, on les invente, notre esprit les crée pour qu’elles soient comme on les voudrait. Enfin, Ellie, elle, n’imaginait que des hommes. Elle rêvait de romantisme et de fun en même temps. Elle ne trouverait sans doute jamais un tel homme, quoique…Ce beau brun, là, en face d’elle ne correspondrait il pas à quelques critères ?!


"Je sais pas. On préfère toujours se rendre accompagné à des bals de la St Valentin. Ou alors on s’assure que si on vient seul, quand on repart ce n’est pas de la même façon…"

Lorsqu’il lui demande de ne pas le regarder comme ça, elle le supplia encore plus avec ses yeux et sa mine piteuse. Elle le regarda fit sa petite malheureuse avant de se retourner comme si elle boudait pour finalement rigoler et lorsqu’il décida d’accepter finalement de venir la chercher avec elle. Elle le remarqua alors enlever son tee-shirt et le poser sur son sac. Elle se mordit la lèvre et mit machinalement ses mains devant ses yeux, en prenant tout de même soin d’écarter ses doigts pour ne pas louper une seconde du spectacle qui s’offrait à elle. Ca aurait été trop dommage et bien moins amusant et plaisant à voir. Surtout agréable. Elle aurait eu son portable elle aurait essayé de le prendre, l’air de rien en photos, mais elle ne l’avait heureusement pas sur elle d’ailleurs car il aurait été ‘mort’ en moins de quelques secondes et elle l’aurait sans doute un peu regretté au fond. Elle le regarda s’avancer vers lui. Se rinçant toujours aussi discrètement la vue. Elle s’assurait qu’elle ne lui avait pas fais mal lorsqu’il l’avait porté et qu’elle n’avait pas cesser de se débattre, rien de plus. Elle le vit alors rentrer dans l’eau. Et commença à préparer son plan machiavélique dans sa tête. Elle n’y arriverait sans doute pas mais elle allait bien s’amuser quand même !

"En même temps je ne t’ai pas trop laissé le choix, et puis c’est ta faute aussi, assume…Elle est pas par là…"

Dit elle en désignant l’endroit qui se situait juste derrière Andrew. Lorsque ce dernier se retourna elle lui sauta sur le dos avec un beau sourire et fit mine de regarder à son tour dans l’eau, mais les mains autour du cou du jeune homme, elle n’avait qu’une envie qu’elle aurait pu assouvir, si il avait été en face d’elle, et si elle avait pu trouver ses lèvres…Euh non, pas cette envie là, celle de le couler. Mais avec le corps musclé et d’athlète que le jeune homme avait, elle ne réussirait sans doute jamais ! Elle essaya de le faire tomber sur le côté, mais voyant que le jeune homme ne bougeait toujours pas d’un poil, elle fut forcée d’avouer qu’elle n’avait aucune chance…Elle soupira avec exagération, elle devait l’avouer et souria murmurant à son oreille…

"T’as fais trop de natation, j’y arriverais jamais. Mais comme je ne peux pas te faire couler, je reste sur ton dos, na !"

Elle souria. En fait, elle ne savait pas si elle aurait le courage de rester sur son dos bien longtemps. Elle allait avoir l’impression de lui faire mal, de le déranger, ou même d’être carrément pas à sa place. Et voilà qu’elle allait avoir des remords. Puisqu’elle ne pouvait pas le couler elle profita de ses cheveux et les essora comme elle peut au dessus de sa tête en restant accroché avec ses jambes autour de sa taille. Elle souria ébouriffa ses cheveux.

"L'eau? Froide? Nan, je trouve pas moi...J’aurais du être coiffeuse en tout cas la coupe ébouriffée, comme ça, ça te va à ravir mon ptit Andrew!"

Dit elle avec une pointe de malice dans la voix. Elle essaya de le regardait en penchant légèrement sa tête en avant, mais elle ne voyait pas beaucoup son visage, malheureusement, elle avait juste le droit d’admirer sa nuque, où elle se retint de déposer des baisers mouillés. Elle regarda ailleurs, et tenta de ne pas y penser…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Cooper

avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 26/01/2007

MessageSujet: Re: Un peu de tranquillité dans ce monde de brute (xD^^libre)   Dim 28 Jan - 23:35

Apparemment, de son petit compliment il l’avait touché parce qu’elle le remercia, bafouillant ses quelques mots du mieux qu’elle pouvait. Alors, il n’eut pas le courage de lui reprendre ce compliment d’autant plus qu’il le pensait sincèrement, elle était aussi lumineuse que chacune des paillettes qu’elle avait laissé sur son visage….alors, il se contenta de lui sourire gentiment, laissant un silence de quelques instants qui l’aurait pu qualifier comme un moment un instant suspendu dans le temps, un instant qu’il n’aurait pu qualifier tant il avait eu cette envie de la serrer bien fort dans ses bras, de l’embrasser et de se laisser aller à l’aimer comme ils pouvaient en être capable….et comme peu pouvait l’en croire capable et quant à elle, elle ne releva rien, laissant la conversation aller bon train, les laissant parler d’Andrew et de sa façon de vivre, de voir la vie, sa philosophie, d’elle et ce garçon qu’elle avait l’air d’aimer. Parfois, il se demandait ce qu’il se passerait s’il l’avait rencontré maintenant qu’elle était une magnifique et superbe jeune fille et non pas quand elle et sa sœur portait des couettes, lorsqu’elles et sa sœur essayaient de se maquiller, apprenaient, et qu’elles ressemblaient plus à un clown qu’à une jeune fille rendue plus belle par ces quelques artifices qu’elle s’offrait. Peut-être qu’il l’aurait draguée, flattée, charmée comme il le faisait avec chaque fille et peut-être même qu’alors il serait tombé amoureux….En fait, peut-être qu’il se serait donné l’opportunité de le faire oui, opportunité qu’il se refusait à présent, on ne sait trop pour quelle raison.
C’est alors qu’elle lui reparla du bal de saint valentin, et qu’en général, quand on y allait seul on espérait revenir accompagnée….Il fit alors non de la tête, il n’était pas d’accord, à la saint valentin, on préférait arrivé accompagné et repartir avec la même personne…même pour lui, même pour un gars comme Andrew, peu de fille avait comme Ellie l’audace de se pointer à ce genre de bal seule...


« Je ne suis pas d’accord » dit-il en hochant de la tête comme il l’avait fait « c’est le genre de soirée ou on préfère arriver accompagné et repartir avec cette même personne…..c’est d’ailleurs pour ça que je ne suis pas sûre que je vais y aller en fait…je sais pas trop…..j’ai pas envie d’aller avec n’importe qui. »

Il soupira alors et il se dit qu’il avait le temps de lui jouer une petit blague et c’est ce qu’il fit…..la balançant dans l’eau de la rivière avant qu’elle n’ait eu le temps de dire OUF. La tenir la, comme ça, dans ses bras, alors qu’elle remuait et qu’elle s’agrippait à lui, le faisait sourire au plus grand point. Son sourire s’élargissait à vue d’œil.
Elle avait perdu sa boucle d’oreilles, et elle le suppliait du regard de le rejoindre dans l’eau pour chercher avec elle, il ne savait pas trop s’il allait la retrouvé mais il s’exécuta ôtant son T-shirt et il la rejoint à l’eau, l’écoutant lui dire où il devait chercher…alors qu’il se plaignait.
Néanmoins, avant ca, il était mort de rire de la voir jouer ce jeu de la fille trop prude pour pouvoir regarder son torse et il la taquina :


« Mais qu’est ce que tu fais ? on dirait que tu n’as jamais vu un garçon torse nu, je sais bien que je suis irrésistible mais tout de même »

Et c’est sur ces mots qu’il avait fini dans l’eau et qu’en moins de temps qu’il ne fallait pour le dire, le temps qu’il se retourne, elle avait fini sur son torse essayant par tout les moyens de le faire couler..

« On peut savoir ce que tu fais ? » lança-t-il mort de rire, oui….il était mort de rire, de la voir se mener comme ça pour le faire tomber et dans le fond….et puis en fait, il appréciait assez de la voir ainsi, sur son dos….

« Voyons jeune fille, je ne t’avais jamais dit que j’étais le fils de super man ? »

Et il ne pouvait pas s’empêcher de rire avec plaisir et il l’entendit alors lui dire qu’elle ne pourrait pas le faire tomber et donc, elle resterait la…

« Oh, mais je t’en prie si ça peut te faire plaisir tu peux rester la mais je ne te garantis pas que c’est sans danger…. »

C’est alors qu’elle essora ses cheveux au dessus de la tête du jeune homme, accroché à sa taille, elle ébouriffa ses cheveux et elle se mis à plaisanter par rapport à son coiffeur :

« Oh, oui, je serais curieux de voir ma tête….. »
Et alors qu’elle essayait de le regarder, il usa de toute sa force mais avec assez de délicatesse pour la faire lacher prise et de façon à la faire basculer devant lui….pour la voir de plus près s’avançant un peu plus de l’eau….qui arrivait maintenant à la taille du jeune homme mouillant ainsi très désagréablement son jeans :

« viens, il faut que je te montre quelque chose » lui lançait-il avec un air de défi tout en essayant de la mener pres de lui…..alors qu’elle se débattait…

« Ok, tu ne veux pas y mettre du tien c’est comme tu veux. ….. »

C’est alors qu’il se baissa dans l’eau la noyant complètement à présent et il profita que sous l’eau elle était aussi légère qu’une plume pour la faire basculer devant elle et ressortir enfin de l’eau la tenant à présent dans ses bras, face à lui, cherchant à voir dans son visage un expression qui lui indiquerait la marche à suivre maintenant…mais il lança tout de même :

« Tel est pris qui croyait prendre….n’est ce pas ? »

Il la tenait ien fermement et étrangement, il était en train de savourer chaque instant, chaque moment, aussi court soit –il ou il pouvait la sortir près de lui….Quelque part, il aurait souhaité sentir sa peau contre la sienne, juste un moment, juste un instant, relevé délicatement la blouse qu’elle portait et rien de plus qu’au dessus du nombril, rien de plus, rien d’exagéré et la serrer ensuite conter lui, juste sentir sa peau…..il respira fort, un rien plus fort, beaucoup plus fort…..cherchant à se maîtriser…il se mouilla un peu les lèvres et mordit légèrement la supérieur tout en la regardant les yeux quelques peu froncés….
Il n’y avait plus rien de rieur et de moqueur dans son expression. Plus rien……plus rien d’autres que cette résistible envie de l’embrasser….


« Je crois que je vais…….enfin…….peut-être qu’il serait mieux que je…..te ……redépose ……c’est……. »

et pourtant, il n’en fit rien, il ne la redéposa pas, il la gardait contre lui….et au final, il faisait tout le contraire de ce qu’il venait de dire….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellie Parker
Sex, drOgs and Rock&Roll !!!**
avatar

Nombre de messages : 270
Age : 31
[Etât d'Âme] : Confusions are bad dreams...**
[Love Baby ?] : And U ?Do you love me ?**
[ More ?] : Funky !!!Let's go the Fiesta !!^^Yeaah !!**
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: Un peu de tranquillité dans ce monde de brute (xD^^libre)   Dim 4 Fév - 20:08

Ses joues avaient presque brutalement changées de couleur, s’empourprant doucement, elle n’arrivait pas à les contrôler, et ces dernières semblaient se faire un malin plaisir à jouer les gyrophares, comme si elles voulaient à tout prix que le jeune homme qui lui faisait face s’en rende compte ! Elle regarda ailleurs, et préféra éviter son regard. Ce drôle de sentiment ne lui était jamais arrivé, normalement elle contrôlait ses sentiments, en fait, elle n’en avait jamais vraiment eu, à part en cette fameuse soirée, où son innocence et ses rêves de princesse et de prince charmant s’étaient évanouis. Ce jeune homme avait tout brisé et elle avait mis du temps à se relever après ça. Depuis, elle n’avait jamais plus aimé comme avant, elle s’en était d’ailleurs cru incapable jusqu’à maintenant. Elle avait pris un plaisir charnel a brisé autant qu’elle le pouvait le cœur de ceux qu’elle rencontrait, elle les draguait, les charmait et une fois que c’était fais, elle leur brisé le cœur. Mais autant qu’elle avait souffert, elle en était incapable. Après, elle avait réussi à retrouver le sourire, à comprendre pourquoi elle était encore là, et cet espoir d’avenir, de bonheur, elle s’imaginait le trouver en Andrew. Elle avait d’ailleurs était trop touchée par son compliment qu’elle n’avait pas réussit à dire quoique se soit à part ses bref paroles articulées autant qu’elle le pouvait. Elle le regarda pendant quelques instants dans ce silence, presque magique. Quand des hommes lui faisaient des compliments, elle faisait toujours semblant d’avoir été touché mais son cœur restait impassible et froid à tous ses discours et ses belles paroles auxquels elle ne croyait désormais plus, ou presque, depuis qu’elle l’avait rencontré, depuis qu’elle avait compris que son cœur c’était rebellé et qu’il avait décidé de vivre de nouveau, depuis qu’il avait choisit de tomber amoureux de ce jeune homme énigmatique et mystérieux. C’était d’ailleurs peut-être ce qui lui plaisait en lui, elle n’avait jamais réussit à définir ce que c’était exactement. Elle avait compris que désormais on la punissait presque, aimer quelqu’un après des années, comme si elle redécouvrait cet étrange sentiment, et voilà que celui que son cœur choisissait malgré elle ne semblait rien éprouver, enfin, sans doute pas la même chose qu’elle, et là était bien le problème…

Oui, mais bon tu pou…

Trop tard ! Elle fut surprise de le voir l’attraper comme ça et elle ne put retenir un cri de surprise avant de continuer à se débattre, comme elle le pouvait du moins. Ni une ni deux, elle se retrouvait d’en l’eau, trempée et jouant la comédie, essayant de trouver une bonne excuse pour le voir dans l’eau avec elle. Elle savait pertinemment bien qu’elle n’avait aucune chance de pouvoir l’entraîner dans l’eau, alors elle avait préféré jouer de malice pour le voir la rejoindre, et ça avait marché, en plus de cela elle avait eu droit à un beau spectacle qu’elle avait fais semblant de voir pour la première fois. Elle l’avait vu torse nu des dizaines de fois…Quand il avait douze ans et qu’il jouait avec sa sœur et elle dans une piscine gonflée au milieu du jardin oui, mais maintenant, il avait grandit, mûrit et il était devenu un jeune homme plein de charme qu’elle aimait observer avec malice sans qu’il s’en rende souvent compte, mais là, sa discrétion n’avait pas était efficace, et le voilà qui recommençait à la charrier. Se mettant alors sur la défensive, un sourire amusé tout de mettre accroché désespérément à ses lèvres. Elle haussa les épaules

Hein ? Je suis pas si désespérée mon cher Andrew, nan, je me disais juste que t’avais quand même drôlement changé, va pas t’imaginer que tu es irrésistible non plus…Qu’est ce qu’il faut pas entendre.

Elle leva doucement les yeux au ciel avant de le regarder de nouveau avec le même sourire malheureux et suppliant, qui fonctionna à merveille puisqu’il se trouvait désormais dans l’eau, et elle, sur lui, sur son dos. Elle ne pouvait s’empêcher de rigoler, sans se rendre compte à qu’elle point elle était heureuse de pouvoir partager de tels moments avec lui. Elle pouffa de rire lorsqu’elle l’entendit dire qu’il était le fils de Superman. Elle regarda ses bras et ne put s’empêcher de faire une petite moue désapprobatrice. Elle plaisantait bien sûr, mais elle avait simplement envie de le chercher un peu, histoire de se venger de ce qu’il lui avait fais !

Toi et Superman ? Euh…Je suis pas sure mais bon…

Elle lui tira la langue, même si il ne pouvait pas la voir et haussa les épaules. Elle assumait les conséquences, elle se doutait qu’il devait préparer quelque chose, mais, tant pis. Elle avança sa tête et le regarda avec toute la malice dont elle en était capable, et sans savoir comment il s’y était pris elle lâcha prise et se retrouva devant lui. Elle secoua doucement sa tête et voyant que ses mèches de cheveux persistés à rester devant sa tête, elle les enleva avec ses doigts avant de plonger son regard dans les beaux yeux du jeune homme.
Elle croisa ses bras devant sa poitrine et quand il voulut lui dire qu’il voulait lui montrer quelque chose elle secoua négativement la tête avant de reculer doucement. Essayant de la ramener vers lui elle se débattit en continuant de rigoler avant finalement de se retrouver contre lui de nouveau, un sourire aux lèvres.


Oui, sans doute, mais je ne m’avoue pas vaincu pour autant Superman…D’ailleurs tu n’es pas censé faire le bien ?

Elle arqua un sourire amusé et le regarda s’humidifié les lèvres avant de se la mordre, et elle eut du mal à garder ses esprits, d’ailleurs elle n’y arrivait plus, son cœur s’était accéléré et elle était sure de sentir celui d’Andrew contre sa poitrine. Elle le regarda et sans vraiment s’en rendre compte sa tête se rapprocha de quelques minuscules millimètres. Elle avait toujours les mains posées sur son torse, lorsqu’il l’avait ramené vers lui elles s’y étaient trouvées par on ne sait quel phénomène, et la belle ne les avait toujours pas enlevées. Pas parce qu’elle ne le voulait pas, non bien sur mais parce qu’elle n’avait désormais plus la force de les enlever, simplement. Elle lui adressa un léger sourire, elle aimait le voir froncer les sourcils, ça lui donnait un air grave qui détonnait tellement avec sa personnalité que ça en était comique…Quand il lui dit qu’il devrait la lâcher, du moins, qu’il essaya d’articuler ces mots elle approuva d’un très léger signe de tête, sa respiration et son cœur s’était nettement accéléré et elle n’arrivait plus à décrocher son regard du jeune homme, comme si elle le redécouvrait…

Hum…Oui…Enfin, peut-être…

Mais au contraire elle se rapprochait un peu plus de lui, comme si elle se serrait pour le sentir plus près d’elle. Elle le regarda encore et essaya de se forcer à reculer, mais ça lui semblait impossible, elle ne pouvait plus bouger..

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Cooper

avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 26/01/2007

MessageSujet: Re: Un peu de tranquillité dans ce monde de brute (xD^^libre)   Lun 5 Fév - 0:05

Il avait éclaté de rire en l’entendant lui dire qu’il n’était pas irrésistible, qu’il ne fallait tout de même exagéré. Elle n’avait pas vraiment usé de ses mots, mais cela ressemblait assez bien à cela. Elle lui avait également dit, toujours en parlant du simple fait qu’il venait d’ôter son T-shirt qu’il avait drôlement changé.
C’était pas vraiment faux.
Il avait beau nager de puis longtemps, ces dernières années, il s’était rencontré qu’ils étaient tout deux à l’aube de l’adolescence, où ils étaient victime de la puberté, des appareils dentaires….Enfin, vous voyez le genre.
Lui, dans le fond, ne s’était pas réellement rendu compte qu’il avait pu changer. En fait, lorsqu’on grandit tout le monde le voit, sauf la personne concernée.
Un peu comme Andrew et Ellie.
Tout le monde savait qu’ils se plaisaient, sauf eux….
C’est comme au cinéma, tout le monde sait à l’avance quand le protagoniste va se faire couper la tête par le méchant, sauf le protagoniste lui-même…
C’était un peu pareil pour ses deux jeunes gens qui étaient une fois de plus en train de s’adonner à leur jeu préféré….Donne moi la main, que je ne la prenne pas…
C’est alors que dans son éclat de rire, il se permit de dire :


« Changer ? en bien au moins ? étant donné que je ne suis pas irrésistible à tes yeux….on ne sait jamais…. »

Il lui adressa alors un clin d’œil.
Il avait ce vilain défaut qu’était l’orgueil et la prétention. Il était beau et il le savait…
Ou plutôt, s’il ne le savait pas vraiment, il en avait conscience, tant il pouvait plaire.
Il en jouait d’ailleurs, s’amusant à complimenter une jeune fille qui se pâmait devant lui :
Enfin, il était séducteur, savait ces arguments, se connaissait assez bien pour savoir ce qu’il devait mettre en avant pour être en effet irrésistible.
Ce qui était amusant dans cette situation, c’est que l’un comme l’autre cherchait cyniquement à taquiner l’autre, et même parfois, cherchait à le blesser, mais tout était fait avec un sourire significatif au coin des lèvres. Un sourire qui démontrait qu’ils étaient bien content d’être la, ensemble ou du moins, si ce n’était pas le cas pour elle…cela y ressemblait fortement.
Il venait de la jeter à l’eau, de lui faire perdre sa boucle d’oreilles, et pourtant, elle était morte de rire et arrivait encore à plaisanter avec lui, cherchant à le couler, et riant des bêtes blagues du jeune homme, parce qu’il fallait bien admettre lorsqu’il comparait à superman, on ne pouvait pas dire que cet humour volait bien haut mais cela avait au moins le don de les faire rire, et après tout, c’est l’essentiel.
D’ailleurs, la moue négative qu’elle afficha, laissant sous entendre qu’il n’avait rien de superman, le tout accompagné d’un éclat de rire, il leva les yeux au ciel et se démenant pour obtenir ce qu’il voulait, elle se retrouvait à présent devant lui et même, dans ses bras, et contrairement à ce qu’il avait cru ou ce qu’il voulait bien croire, c’était bien plus difficile d’avoir la créature de nos rêves dans ses bras, si près en s’interdisant de l’embrasser, et pour seule remarque à sa petite plaisanterie quant aux biens qu’est censé faire superman, il rit à nouveau et lui lança alors dans un éclat de rire :


« Ben, c’est ce que je fais non ? »

Et il termina par un clin d’œil amusé qui ne dura que quelques instants.
En effet, car les instants suivants, alors qu’il la tenait dans ses bras, il fut pris de cette terrible envie de l’embrasser, de sentir sa peau contre la sienne, de faire d’elle celle à qui il penserait le matin lorsqu’il ouvrirait un œil, celle a qui il penserait avant d’aller dormir, celle qu’il aurait envie d’appeler dans l’après midi, juste pour savoir où elle était, ce qu’elle faisait….enfin, faire de cette jeune fille aux yeux intensément troublants sa princesse…..
Son cœur battait si vite qu’il en avait l’impression que cela l’empêchait de respirer.
Et c’est pourquoi il avait décidé de lâcher la jeune fille, il avait décidé de le faire oui, mais il n’y arrivait pas.
Non, il n’arrivait pas à se résigner à l’idée de la lâcher et ainsi la laisser s’éloigner de lui, en se demandant quand il pourrait à nouveau la tenir de la sorte.
Dès lors, malgré qu’il savait qu’il était préférable de la redéposer, malgré qu’il en avait pris la décision, il avait plutôt l’impression que l’un l’autre se rapprochait dangereusement et quant à lui, il avait de plus en plus de mal à décoller ses yeux des lèvres pleines et charnues de la jeune fille alors qu’elle, avait posé ses mains sur le torse d’Andy.
Un léger signe de tête en guise de oui, et quelques mots bredouillés, c’est tout ce qu’elle avait pu lui répondre, elle semblait d’accord, mais il lui semblait qu’elle avançait de plus en plus, tout comme lui d’ailleurs, réduisant petit à petit l’espace qui se tenait fièrement entre leurs lèvres.
Il était conquit et noyé dans les yeux de la jeune file et se laissant aller à une douce rêverie, il en aurait fallu peu pour qu’il l’embrasse, en entendant son cœur lui crier « Qu’est ce que tu attends ? »….mais c’est la sonnerie de son gsm qui les interrompit.
Un message…..
Un bip qui le sortit de sa rêverie et qui le poussa à reposer la jeune fille dans l’eau


« Désolé…… » lança-t-il après avoir retourné la tête vers le sac qui contenait son gsm sur le ponton et concédant enfin à la laisser toucher le fond du lac.
Mais pourquoi donc s’excusait-il ?
Pour l’avoir gardé si longtemps au creux de se bras ?
Ou pour l’avoir redéposé sans l’avoir embrassé ?
Il ne savait plus du tout quoi dire et ne trouva rien de mieux à lâcher que


« Allons t’acheter une nouvelle paire de boucle d’oreilles tu veux ? » et il sortit de l’eau, son jean’s trempé lui collait à la peau de façon assez désagréable et il sortit de son sac son GSm pour en lire le message.
C’était sa sœur pour lui annoncer qu’il venait d’avoir les clés de la maison et qu’il se prépare pour la crémaillère.
Un sourire se dessina alors sur les lèvres et il se retourna sur la jeune fille :


« J’espere que tu es libre ce soir, parce qu’on pend la crémaillère chez les Cooper…ma sœur t’invite… »

Elle n’avait nullement mentionné ce fait, mais il se doutait qu’elle le ferait et de toute façon, il avait envie de l’y voir…il sentait encore son cœur qui peinait à reprendre un rythme normal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un peu de tranquillité dans ce monde de brute (xD^^libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un peu de tranquillité dans ce monde de brute (xD^^libre)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» poemes et citations:un peu de finesse dans ce monde de brute
» Un peu de douceur dans ce monde de brute
» La place d'Haïti dans le monde
» Les multinationales dans le monde
» Elliot Carver ?? Y’a déjà assez de conneries dans le monde pour que j’en rajoute

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
California Dreamin' :: LA, Centre Ville :: The Bridge-
Sauter vers: